Carnets de l'Economie

Carrefour reprend l'enseigne Bio c'Bon




Olivier Sancerre
03/11/2020

C'est finalement Carrefour qui est parvenu à reprendre l'enseigne Bio c'Bon. Le géant de la grande distribution conserve les 107 points de vente et les mille salariés.


Carrefour investit dans le bio

Le tribunal de Commerce de Paris a pris sa décision : c'est finalement Carrefour qui a été choisi pour reprendre Bio c'Bon et ses salariés, alors que l'enseigne attirait également Biocoop et le groupe Zouari, qui possède les surgelés Picard. Tous proposaient la reprise des salariés, mais c'est  Carrefour qui emporte la mise car le géant de la grande distribution a mis sur la table le prix de cession le plus important : 60 millions d'euros. À cette somme, qui permet d'apurer le passif de Bio c'Bon, Carrefour ajoute 40 millions d'euros d'investissements. L'entreprise s'offre ici 107 points de vente et mille salariés spécialisés dans la vente de produits bio, un segment de marché dans lequel Carrefour veut s'investir à fond.

Alexandre Bompard, le PDG de Carrefour, a annoncé la nouvelle sur Twitter en s'adressant directement aux salariés de Bio c'Bon : « Vous rejoignez un magnifique projet, auquel j’attache une importance toute particulière : celui de rendre la bio accessible à tous, tous les jours ». Il rappelle que l'enseigne fait affaire avec 2.000 partenaires du bio (sur un total de 18.000). Carrefour veut devenir le « leader de la transition alimentaire, pour tous, c'est à dire d'une alimentation de qualité, saine et respectueuse de l'environnement ».

Carrefour en forme

C'est tout le crédo de Bio c'Bon et celui qu'embrasse Carrefour, qui entend réaliser 4,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires avec des produits bio à l'horizon 2022. En octobre dernier, la filiale du groupe So. Bio mettait la main sur un réseau de cinq magasins spécialisés rayonnants dans le Sud-Ouest. La reprise de Bio c'Bon renforce fortement l'activité bio de Carrefour : « Le rachat de Bio c’Bon et son intégration à So. Bio permettra de constituer un acteur majeur de la distribution spécialisée bio, dont vous serez les acteurs au quotidien », écrit Alexandre Bompard.

Sous l'impulsion de son directeur général, Carrefour est en passe de réussir son pari de transformation. Les ventes au troisième trimestre, qui ont atteint près de 20 milliards d'euros, ont augmenté de 8,4% par rapport au même trimestre de l'an dernier. Il s'agit tout simplement de la meilleure performance du groupe en vingt ans. Le bio va participer de ce redressement.


Tags : distribution








Décideurs

La Cnil épingle Carrefour pour des manquements au RGPD

Black Friday : le report n’interdira pas les promotions sur Internet

Bridgestone ferme le site de Béthune

Le gouvernement veut une réforme de la Contribution à l’audiovisuel public