Carnets de l'Economie

Carburants : le gouvernement réfléchit à une aide plus ciblée




Paolo Garoscio
26/04/2022

Le prix des carburants reste élevé en France : la faute au prix du baril de pétrole qui s’est stabilisé aux alentours de 100 dollars, soit près de 30 dollars de plus par rapport à début janvier 2022. Les Français bénéficient néanmoins d’un aide du gouvernement depuis le 1er avril 2022. Une aide qui pourrait bien évoluer durant l’été 2022.


La baisse de prix à la pompe : une aide à l’assiette trop vaste

Pixabay/Skitterphoto
Pixabay/Skitterphoto
Mise en place le 1er avril 2022 et annoncée pour durer jusqu’au 31 juillet 2022 (ce qui créera une inégalité entre les vacanciers du mois de juillet et ceux du mois d’août), la « ristourne » à la pompe a un défaut : elle bénéficie à tous. La remise, de 18 centimes d’euro TTC, s’applique en effet directement à la caisse et tout le monde peut en profiter, y compris les ménages les plus aisés ou encore les étrangers.

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a évoqué ce problème lundi 25 avril 2022 sur FranceInfo, expliquant que le gouvernement réfléchit à faire évoluer l’aide. Sans donner des précisions ou des dates, des arbitrages restant à faire, il a expliqué que l’aide à venir serait plus ciblée. De quoi faire faire quelques économies à l’État alors que la ristourne coûterait près d’un milliard d’euros par mois.

Une aide pour les carburants mieux ciblée ?

Le gouvernement, selon les propos de Bruno Le Maire, aurait donc étudié la possibilité de changer l’assiette de l’aide pour mieux la cibler. L’objectif serait d’en priver les ménages les plus aisés, les étrangers ou encore les personnes utilisant peu leur voiture. Inversement, elle pourrait être augmentée pour les ménages les plus défavorisés et les personnes roulant quotidiennement pour se rendre au travail, par exemple.

Le ministre n’a pas donné d’informations concernant la forme que cette nouvelle aide pourrait prendre. Un chèque carburant ou un crédit d’impôt semblent néanmoins le format le plus adapté.










Décideurs

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs