Carnets de l'Economie

Bill Gates n’est plus le premier actionnaire individuel de Microsoft




05/05/2014

Il l’a fondée, il l’a emmenée au statut de multinationale, il a fait de ses logiciels des incontournables (ce qui n’a pas manqué de lui attirer les ennuis pour son monopole) mais il a décidé de s’en séparer doucement mais sûrement. Bill Gates vient de vendre encore une tranche de ses actions de chez Microsoft et, par-là, de perdre son statut de premier actionnaire. Un statut qu’il détenait depuis presque 40 ans.


cc/flickr/OnInnovation
cc/flickr/OnInnovation
Microsoft a été fondée par Bill Gates et Paul Allen en 1975. Gates en a été le PDG jusqu’en 2008 lorsque Steve Ballmer a pris sa succession. Mais jusqu’à présent il en était encore le principal actionnaire. Individuel. Un statut qui rappelait le rôle fondamental qu’il a joué durant toute l’existence de l’entreprise.

Mais, depuis des années, Bill Gates a mis en place une vente progressive de ses actions afin de s’écarter un peu plus de son entreprise. Le 30 avril 2014, ce sont donc 4,6 millions d’actions qui ont été vendues, réduisant sa participation à 330,14 millions d’actions (4% du total). Et si la valeur de ces actions avoisine les 13,1 milliards de dollars, le principal actionnaire individuel ce n’est plus lui.

Steve Ballmer détient en effet 333,25 millions d’actions (4,03% du total) pour un montant de 13,2 milliards de dollars. Il prend donc la place de Bill Gates en tant qu’actionnaire individuel le plus important, après avoir pris sa place de PDG.
En 2014, donc, les changements se multiplient pour
Microsoft. Steve Ballmer a cédé sa place de PDG à Satya Nadella, Bill Gates a renoncé à sa place de président du conseil d’administration pour reprendre un rôle de conseiller technologique et Steve Ballmer devient le premier actionnaire individuel de l’entreprise.















International
Daily news and analysis for corporate & political leaders