Carnets de l'Economie

Automobile : le Salon de Francfort 2021 n’aura pas lieu




Paolo Garoscio
31/01/2020

L’édition 2020, qui se tient du 24 au 30 septembre 2020, du Salon automobile de Francfort sera la dernière de son histoire. Une page se tourne alors que l’événement a dû faire face à une crise majeure depuis quelques années qui a culminé avec un salon très compliqué en 2019. Mais ce n’est pas encore la fin du salon allemand.


L’IAA ne se tiendra pas à Francfort en 2021

Pixabay/Tama66
Pixabay/Tama66
L'édition 2019 de l'IAA (Internationale Automobil-Ausstellung) avait encore eu lieu à Francfort mais ce fut bien la dernière fois. Les organisateurs, l’union de l’industrie automobile allemande, ont annoncé que l’édition 2021 ne se tiendra pas dans la ville historique. Le salon de Francfort avait ouvert ses portes pour la première fois en 1951 et, depuis, était devenu un incontournable pour le secteur.

Mais la crise est passée par là : le Dieselgate a miné la confiance des consommateurs envers Volkswagen, le géant allemand, et 2019 a été une catastrophe pour le salon de Francfort. De nombreuses grandes marques avaient annoncé leur absence ce qui, de fait, a fait chuter le nombre de visiteurs de 30%, passant de 810.000 à 560.000 entre 2018 et 2019.

Une nouvelle mouture pour le salon… mais où ?

La VDA, l’union des industriels de l’automobile allemands, n’a toutefois pas l’intention d’abandonner son salon : elle veut lui donner un nouveau souffle. Le Salon de Paris a subi le même traitement avec succès en 2018 et, probablement, la VDA veut faire de même.

Premier changement : le lieu. Le salon ne se tiendra plus à Francfort et la VDA n’a que l’embarras du choix puisque dès l’ouverture des candidatures pas moins de sept grandes villes allemandes se sont dites intéressées, dont la capitale Berlin et… Francfort elle-même. La VDA a déjà décidé quels sont les trois finalistes : Berlin, Hambourg et Munich.










Décideurs

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs