Carnets de l'Economie

Amazon : une monnaie numérique pour acheter sur son site ?




Paolo Garoscio
12/02/2021

Alors que le Bitcoin bat record sur record, notamment à la suite d’annonces d’investissements dans ce domaine de la part de grandes fortunes comme Elon Musk via SpaceX ou encore des fonds d’investissement, il semblerait qu’Amazon réfléchisse à se lancer dans la monnaie numérique. Un projet qui pourrait ressembler à celui de Libra, la tentative qui patine lancée par Facebook.


Une monnaie numérique pour payer sur Amazon ?

Pixabay/Simon
Pixabay/Simon
Le projet n’a pas été officiellement annoncé, car il n’en est qu’à ses balbutiements, et qu’Amazon prendra sans aucun doute des pincettes avant d’en faire la promotion pour éviter de tomber dans l’écueil de Facebook et son projet Libra. C’est en réalité via des annonces pour des emplois sur son site officiel que l’on a pu découvrir le possible lancement d’une monnaie numérique d’Amazon.

Les contours restent donc flous, mais Amazon chercherait bien un ingénieur spécialisé dans les moyens de paiement qui lui permettrait de créer un système de conversion argent réel/ argent virtuel. Cet argent virtuel permettrait alors au client de faire ses achats sur le site, notamment sur la marketplace ou pour les services numériques d’Amazon, comme le service de vidéo à la demande Prime Video.

Première cible de la monnaie d’Amazon : le Mexique

Il est difficile de penser qu’Amazon n’a pas les moyens techniques de créer une simple monnaie virtuelle qui soit un simple échange de devise, comme des jetons. Cette idée, Amazon l’avait déjà implémentée, sans réel succès, en 2013 avec l’Amazon Coin pour sa Kindle. Ce serait donc plus logique que le groupe réfléchisse à une cryptomonnaie plus complexe.

Le fait que le Mexique soit identifié clairement comme premier pays où serait lancée cette nouvelle monnaie est un autre indice : l’inflation galopante au Mexique a fait perdre 37% de valeur au Peso en 2020 à cause de la crise sanitaire. Une monnaie virtuelle pourrait donc être plus stable, même si on sait que la volatilité est une des principales critiques faites au Bitcoin et consorts.










Décideurs

Stellantis vs Volkswagen : qui est le premier constructeur européen ?

Des voitures « autonomes » sur les routes anglaises en 2021 ?

Joe Biden confirme son intention d’augmenter les impôts des plus riches

Le FMI relance l’idée de taxer les riches pour payer la crise