Carnets de l'Economie

Altice, maison-mère de Numericable, veut entrer en Bourse




07/01/2014

Altice, premier actionnaire du câblo-opérateur français Numericable, exprime depuis plusieurs mois son intention de rentrer en Bourse. La société a communiqué ce mardi 7 janvier 2014 que cette introduction sera réalisée dans le courant de l’année sur le marché NYSE Euronext à Amsterdam.


cc/flickr/mammal
cc/flickr/mammal
Patrick Drahi, fondateur et président exécutif d’Altice, a toujours affirmé son intention de faire entrer le câblo-opérateur en Bourse. « l’IPO était une priorité stratégique du groupe et constituera une étape importante » a-t-il déclaré dans le communiqué de Presse.

En se cotant sur le marché NYSE Euronext à la Bourse d’Amsterdam, Altice espère lever près de 750 millions d’euros de fonds%. Basée au Luxembourg, Altice doit encore rembourser certaines de ses dettes et espère ainsi développer son activité spécialisée dans le câble et dans les télécom en général à l’international.

Cette introduction en Bourse fait suite à l’introduction réalisée par le câblo-opérateur Numericable en octobre dernier, introduction en Bourse réussie et qui visait également le remboursement de certaines de ses dettes ainsi que le développement de l’activité et du réseau fibre optique en France. Altice détient 30% de Numericable ce qui en fait le premier actionnaire.

De plus, la société s’est également emparée de l’activité de la filiale d’Orange en République Dominicaine. Une transaction qui avait coûté 1,1 milliards d’euros.

L’introduction en Bourse devrait être réussie, Altice ayant enregistré une hausse de son chiffre d’affaires (2,40 milliards d’euros sur les 9 premiers mois de 2013 alors que sur la même période de 2012 le chiffre d’affaires s’était établit à 2,37 milliards d’euros). Concernant son Ebitda, sa marge s’est établie à 42,3% fin novembre 2013.

Altice, une fois introduite en Bourse, devrait voir 25% de son capital devenir « flottant ».










Décideurs

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs

France : un « net ralentissement » de l’économie attendu en 2023