Carnets de l'Economie

​Travail le dimanche : les salariés du BHV votent contre




24/11/2015

Retournement de situation dans le dossier "travail dominical" qui tient à coeur à Emmanuel Macron : son idée d'ouverture le dimanche ne plaît pas vraiment aux principaux concernés, les salariés. Lors du vote pour l'accord sur le travail le dimanche les salariés du BHV (Bazar de l'Hôtel de Ville à Paris) ont tout simplement voté contre. Un vote serré mais qui donne tort au ministre de l'Economie.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
Pour Emmanuel Macron, qui en a fait son cheval de bataille dans la Loi Macron, l'ouverture le dimanche devait être un des points de levier de la croissance française. Avec sa loi des ZTI (Zones Touristiques Internationales) ont été créées, notamment à Paris, et les magasins peuvent y ouvrir tous les dimanches de l'année.

Le BHV se situent dans une de ces zones : la zone du Marais à Paris. La consultation des salariés était donc importante car elle aurait permis d'ouvrir tous les dimanches de l'année. Ainsi faisant le BHV aurait été le premier grand magasin à se lancer dans ce changement majeur. Finalement il n'en sera rien.

Dimanche 22 novembre 2015 la direction du BHV a en effet notifié que les salariés ont voté contre l'ouverture dominicale tous les dimanches de l'année. Un vote qui a vu le "non" l'emporter 640 voix contre 627. A quelques dizaines de voix, près, donc, c'est un premier échec pour Emmanuel Macron.

Si avant le vote deux syndicats étaient contre le travail le dimanche, malgré la rémunération augmentée de manière dégressive pour les salariés et un maximum de 15 dimanches travaillés par an pour un contrat en CDI, ce sont désormais 3 syndicats qui sont contre. Le syndicat Sud Solidaires-BHV a attendu le résultat du vote pour s'aligner sur la décision de la majorité.










Décideurs

DieselGate : Volkswagen condamnée pour la première fois en France

Stellantis vs Volkswagen : qui est le premier constructeur européen ?

Des voitures « autonomes » sur les routes anglaises en 2021 ?

Joe Biden confirme son intention d’augmenter les impôts des plus riches