Carnets de l'Economie

​Toutes les raffineries de France entrent en grève contre la Loi Travail




24/05/2016

Mauvaise nouvelle pour les automobilistes français et pour le gouvernement : l'ensemble des raffineries françaises est désormais en grève, soit bloquées soit avec un niveau de production nul. Lundi 23 mai 2016 encore 2 des 8 raffineries du pays étaient fonctionnelles mais l'intervention des forces de l'ordre à Fos-sur-Mer durant la nuit a entraîné une réaction forte de la part des syndicats.


cc/pixabay
cc/pixabay
Vers 4 heures du matin, mardi 24 mai 2016, les forces de l'ordre sont intervenues à Fos-sur-Mer, dans le sud de la France, pour débloquer le dépôt de carburant sous contrôle des manifestants anti loi travail. Une intervention musclée que le gouvernement a lancée espérant faire faiblir le mouvement. L'effet a été l'inverse de celui escompté.

En réponse à cette intervention, les deux raffineries qui n'étaient pas encore en grève, parmi lesquelles la deuxième plus grande de France propriété d'Exxon Mobil, ont voté la grève dans la matinée du mardi 24 mai 2016. La CGT a confirmé le blocage total de toutes les raffineries vers 8 heures du matin et a appelé quelques heures plus tard à une généralisation de la grève en demandant toujours le retrait pur et simple de la Loi Travail.

La situation s'envenime donc entre le gouvernement et les syndicats, le premier répétant qu'il ne cèdera pas, les seconds réclamant le retrait du texte. La grève a en outre atteint le port du Havre qui devrait être bloqué mardi 24 mai 2016 dans la soirée après le vote de la grève lundi 23 mai 2016 en fin de journée.

Sur le plan de la consommation, la pénurie de carburants devient une possibilité de plus en plus réaliste tandis que le conflit s'enlise, les deux parties campant sur leurs positions, le dialogue étant rompu.

Reste à savoir quel sera l'impact réel de ce mouvement de grève sur l'économie française si celui-ci s'inscrit dans la durée.










Décideurs

DieselGate : Volkswagen condamnée pour la première fois en France

Stellantis vs Volkswagen : qui est le premier constructeur européen ?

Des voitures « autonomes » sur les routes anglaises en 2021 ?

Joe Biden confirme son intention d’augmenter les impôts des plus riches