Carnets de l'Economie

​Microsoft s'offre Swiftkey




03/02/2016

Le quotidien économique Financial Times relate une information qui a étonné tous les spécialistes du secteur informatique : le géant Microsoft aurait réussi à trouver un accord avec l'entreprise Swiftkey pour la racheter. Une entreprise qui était, un temps, au centre de spéculations d'un possible rachat par Facebook. Mais qui est surtout connue pour son travail dans l'intelligence artificielle.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Les utilisateurs de l'OS de Google Android connaissent probablement Swiftkey grâce au clavier pour téléphone que l'entreprise a développé. Très intuitif, il est très apprécié par les utilisateurs de smartphones. Il se décline d'ailleurs également pour Apple et son iOS embarqué sur ses iPhones. Mais Microsoft ne devrait pas l'avoir rachetée pour ça.

Si Microsoft a déboursé près de 250 millions de dollars, selon les informations du Financial Times, pour racheter Swiftkey c'est probablement pour ses recherches dans l'Intelligence Artificielle. Swiftkey fait en effet partie des entreprises les plus avancées dans le domaine ce qui permettrait à Microsoft de continuer ses recherches dans le domaine. Un domaine dans lequel travaillent tous les grands groupes de la Silicon Valley, à commencer par Google et sa filiale Deep Mind.

Swiftkey est également à l'origine du logiciel qu'utilise le célèbre astrophysicien Stephen Hawking. Il lui permet de communiquer malgré son impossibilité de bouger ses muscles due à la sclérose qui le frappe et qui le contraint à se déplacer en chaise roulante.

On ne sait pas encore quels ingénieurs de Swiftkey vont travailler pour Microsoft, ni combien. Selon le Financial Times ils devraient être nombreux à se mettre à travailler sur les projets de la firme de Redmond, plus particulier dans la branche Technology and Research Group chapeautée par Harry Shum.

Les deux fondateurs de Swiftkey, de leur côté, devraient toucher 30 millions de dollars chacun dans le cadre de la transaction.










Décideurs

Stellantis vs Volkswagen : qui est le premier constructeur européen ?

Des voitures « autonomes » sur les routes anglaises en 2021 ?

Joe Biden confirme son intention d’augmenter les impôts des plus riches

Le FMI relance l’idée de taxer les riches pour payer la crise