Carnets de l'Economie

​Les tarifs autoroutiers augmenteront en 2016




01/12/2015

La question du prix des péages a été mise en sourdine durant toute l'année 2015 car les tarifs ont été gelés par le gouvernement. La décision avait été prise en avril 2015 après le scandale des rentes des gestionnaires d'autoroutes éclaté en 2014. Mais ce gel ne durera pas éternellement. Selon le journal Les Echos la prochaine hausse de ces tarifs aura lieu le 1er février 2016 et sera largement supérieure à l'inflation sur laquelle, pourtant, sont indexés les prix.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
En avril 2015 le gouvernement et les sociétés gestionnaires des autoroutes avaient trouvé un semblant d'accord : contre le gel des tarifs pour 2015 et des investissements massifs sur le réseau les contrats n'allaient pas être annulés. Toutefois, dans cet accord, aucun changement concernant les décisions liées aux péages n'avait été décidé. De fait tout recommence en 2016 comme auparavant.

2016 et les deux années suivantes connaîtront, en outre, des augmentations tarifaires largement supérieures à l'inflation. Celle-ci, très basse, n'aurait entraîné qu'une hausse de 0,04% des tarifs, soit quasiment rien. C'est ce qu'indique le contrat passé entre l'Etat et les gestionnaires. Mais ces derniers ont le droit de répercuter sur l'usager des hausses décidées par le gouvernement.

Ce sera le cas en 2016, 2017 et 2018 : les usagers vont payer la hausse de la redevance domaniale décidée par le gouvernement en 2012. Cette taxe a augmenté de 50% à ce moment-là et les gestionnaires ont donc décidé de faire payer la différence aux usagers ce qui va entraîner une hausse moyenne de plus de 1% de tous les tarifs autoroutiers en France.

Les hausses seront comprises entre 0,8% et 1,26% selon l'autoroute et donc la société qui gère le tronçon. Des hausses similaires sont à prévoir en 2017 et 2018, toujours selon le journal Les Echos.
 










Décideurs

La Cnil épingle Carrefour pour des manquements au RGPD

Black Friday : le report n’interdira pas les promotions sur Internet

Bridgestone ferme le site de Béthune

Le gouvernement veut une réforme de la Contribution à l’audiovisuel public