Carnets de l'Economie

​L'OPEP s'accorde sur un gel de la production de pétrole




16/02/2016

​L'OPEP s'accorde sur un gel de la production de pétrole


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
xMardi 16 février 2016 4 pays membres de l'OPEP, la Russie, l'Arabie Saoudite, le Venezuela et le Qatar, se sont réunis à Doha pour décider les mesures à prendre au niveau de la production de pétrole. Le groupe a trouvé un accord : la production va être gelée aux niveaux de janvier 2016. Il n'y aura donc pas de réduction de la production.

L'accord, moins important que ce qu'attendait la Bourse, devrait permettre de stabiliser le cours du brut aux alentours de 30-35 dollars le baril mais il est soumis à une condition : il devra être accepté par d'autres pays producteurs, notamment l'Iran et l'Irak. Faute de quoi l'OPEP pourrait décider de garder sa politique de hausse de production.

Cette condition est complexe et problématique : l'Iran, clairement visé, a déjà annoncé vouloir fortement augmenter sa production afin de relancer son économie. Le pays a vu en 2016 les sanctions qui pesaient sur lui être levées par la communauté internationale après l'accord sur le nucléaire iranien fruit de nombreuses années de discussions. Le pétrole étant l'axe majeur de croissance à court terme pour le pays, difficile de croire qu'il acceptera les conditions de l'OPEP.

L'Irak, de son côté, pourrait également poser problème : le pays a fortement augmenté sa production en 2015 et pourrait continuer de le faire en 2016.
 










Décideurs

Stellantis vs Volkswagen : qui est le premier constructeur européen ?

Des voitures « autonomes » sur les routes anglaises en 2021 ?

Joe Biden confirme son intention d’augmenter les impôts des plus riches

Le FMI relance l’idée de taxer les riches pour payer la crise