Carnets de l'Economie

​Disney : Thomas Stagg, numéro 2 du groupe, démissionne




05/04/2016

Le groupe Disney spécialisé dans le divertissement et qui connaît un véritable succès au cinéma avec le retour de la saga Star Wars vient de subir un coup dur : le numéro deux du groupe, Thomas Stagg, a annoncé sa démission. Une surprise alors qu'il était pressenti pour reprendre les rênes du géant américain lors du départ de Bob Iger.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Thomas Stagg n'a jamais été officiellement désigné comme le successeur de Robert "Bob" Iger, PDG de Disney, mais c'était la thèse la plus plausible pour les analystes. D'autant plus que M. Iger devrait prendre sa retraite sous peu : son mandat arrive à échéance en juin 2018 et il a aujourd'hui 65 ans. La nomination de Thomas Stagg en tant que directeur d'exploitation début 2015 le catapultait tout naturellement pour le poste de futur PDG.

Autre détail qui renforçait la thèse voyant Thomas Stagg à la tête de l'entreprise : sa fonction lui donnait droit de regard sur toute les actions de la société et, qui plus est, son "concurrent" a démissionné à la suite de sa nomination. Mais la démission remet clairement tout en cause.

Certains médias américains spéculent déjà sur le nom du prochain PDG qui devra toutefois réussir à prendre un virage dans le numérique que Bob Iger a entamé mais sans un véritable succès ; et ce malgré des réussites de taille : l'action de Disney a quadruplé de valeur durant les 10 ans de mandats successifs et les bénéfices ont atteint des records. C'est en outre sous l'impulsion de Bob Iger que Disney a racheté LucasFilms, Marvel ainsi que Pixar, trois studios qui contribuent aujourd'hui à la santé du groupe. 

















Réflexions
La Revue de Management et de Stratégie est une revue académique, 100% en ligne, spécialisée en sciences de gestion.