Carnets de l'Economie

​Tim Cook rassure sur le marché chinois et Apple




24/08/2015

Ce lundi 24 août 2015 les Bourses ont connu un véritable krach issu, notamment, de la chute de la Bourse de Shanghai qui a clôturé à -8,5%. Une chute qui a entraîné avec elle l'ensemble des places boursières asiatiques puis occidentales. De quoi faire craindre aux investisseurs sur l'avenir des principales valeurs parmi lesquelles, bien entendu, il y a Apple. Le groupe n'est autre que la plus grosse capitalisation du monde.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
Afin de freiner les potentielles ventes de l'action Apple, qui espère gros sur le marché chinois devenu depuis quelques temps ultra-stratégique pour la marque, Tim Cook a joué une carte maîtresse : il a envoyé un e-mail à Jim Cramer dont les conseils boursiers à la télévision sont fortement suivis par les investisseurs américains. Et dans ce mail il se veut très rassurant.

"La croissance des activations de l’iPhone s’est en fait accélérée ces dernières semaines, et nous avons enregistré la meilleure performance de l’année pour l’App Store en Chine durant ces deux dernières semaines" écrit le PDG d'Apple.

Cela n'aura toutefois pas suffit à éviter à Apple le contrecoup de la chute boursière. L'action a ouvert sous les 100 dollars ce lundi 24 août 2015 avant de se reprendre mais recule tout de même d'un peu plus de 1% en cette séance.

"Je continue à croire que la Chine représente une opportunité sans précédent sur le long terme, alors que la pénétration LTE est encore très faible. Plus important, la croissance de la classe moyenne ces prochaines années sera énorme " continue Tim Cook, confiant du marché chinois qui représente, au second trimestre 2015, 16,8 milliards de dollars de chiffre d'affaires pour la marque à la pomme, soit un peu moins d'un tiers du total.
 










Décideurs

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs

France : un « net ralentissement » de l’économie attendu en 2023

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine







International
Daily news and analysis for corporate & political leaders