Carnets de l'Economie

​Netflix va se passer de certains blockbusters aux Etats-Unis




31/08/2015

Le service de vidéo à la demande en illimité Netflix, qui a débarqué en France en septembre 2014 et y a rencontré un succès mitigé, vient de réaliser un changement de taille dans son offre américaine. Un changement qui laisse transparaitre sa stratégie pour la suite, confortée par le résultat de certaines séries.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Selon le site Re/code, qui dévoile l'information, Netflix va mettre un terme à un partenariat important pour son catalogue de films à la demande aux Etats-Unis, le partenariat qui liait la plateforme à Epix et qui lui donnait le droit de diffuser certains films. Essentiellement des Blockbuster d'Hollywood.

Parmi les films qui devraient ainsi disparaître il y a de gros succès tels que les derniers Transformers ou encore la franchise Hunger Games. Epix étant détenue par Lionsgate, MGM ou encore Paramount, les studios vont donc cesser la diffusion de leurs films sur Netflix et ce dès la fin du mois de septembre 2015.

Si la décision peut paraître étonnante elle cache en réalité les bases de la future stratégie de Netflix : les séries et surtout le contenu original. Un porte-parole de Netflix a en effet confirmé à Re/Code que le groupe comptait fournir à ses abonnés de plus en plus de contenus exclusifs.

Cette stratégie est fortement confortée par les résultats de certaines séries de Netflix, disponibles uniquement sur la plateforme de manière légale, telles que Orange is the New Black, House of Cards ou encore Sense8, la dernière création des Watchowski.

Le succès de ces séries, outre leur contenu, vient du fait qu'une série sur Netflix est diffusée en intégralité dès sa sortie. Toute nouvelle saison est disponible immédiatement permettant aux fans de se l'approprier sans devoir attendre une semaine ou plus entre les épisodes.










Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?