Carnets de l'Economie

​Michele Ferrero, l'inventeur du Nutella, nous a quittés




16/02/2015

L'information n'est pas une surprise, âgé de 89 ans Michele Ferrero était malade depuis très longtemps déjà et avait déjà laissé les rênes du groupe, mais elle est triste. Surtout en Italie où il était très respecté autant pour sa puissance que pour la vision qu'il avait de l'entreprise. Une entreprise qui restait familiale malgré la taille du groupe. Depuis son décès, le 15 février 2015 à Monaco, les hommages se succèdent dans le pays et le monde entier.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Au nom de Michele Ferrero restera toujours associée la marque Nutella, la pâte à tartiner la plus connue du monde, vendue un peu partout et dont il est le génial créateur. Mais ce nom, en Italie, est également associé à autre chose, surtout au Piémont, à Alba, où est née Ferrero.

Première fortune d'Italie (30ème mondiale) avec un patrimoine de 26,8 milliards de dollars, la famille Ferrero est partie de rien pour devenir un groupe international aux 30 000 salariés et 20 usines un réparties dans le monde entier. Et c'est surtout grâce à Michele Ferrero que cela a été possible.

Car bien que Ferrero, la confiserie-chocolaterie, ait été fondée par son père, Pietro, en 1946 au lendemain de la guerre, c'est au génie industriel et culinaire de Michele que le groupe doit son succès. Il est certes le créateur du Nutella dont la recette remonte à 1964, mais également des Mon Chéri (1956), des Tic-Tac (1969 ou encore des Kinder Surprise (1974).

Mais Michele Ferrero est surtout connu comme un entrepreneur au grand coeur : la politique d'entreprise qu'il avait mise en place a fait de Ferrero plus qu'un géant de l'agro-alimentaire ; le groupe était une famille. Une famille dont les ouvriers étaient et sont encore fiers de faire partie et qui, au lendemain d'une inondation (récurrentes dans le secteur d'Alba) se retrouvent à deux mille pour aider à déblayer. Trop nombreux, certains ont dû rentrer sans pouvoir aider.

Comme on dit en piémontais (Michele Ferrero était né à Dogliani, au Piémont) : "Monsu' Ferrero, grassie de cheur" ("Monsieur Ferrero, merci de tout coeur")










Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?