Carnets de l'Economie

Une majorité de Français veut désormais se faire vacciner




Paolo Garoscio
08/01/2021

Est-ce la campagne de communication du gouvernement sur les vaccins contre la Covid-19 qui a porté ses fruits, ou est-ce la crainte de connaître une année 2021 aussi horrible que 2020 qui les a fait changer d’avis ? Dans tous les cas, selon un sondage publié le 7 janvier, désormais plus de la moitié des Français veut se faire inoculer le vaccin contre la Covid-19.


La crainte d’un reconfinement et d’une année 2021 horrible ?

Pixabay/kfulhert
Pixabay/kfulhert
Lors de la conférence de presse qu’ont tenu Jean Castex et Olivier Véran le 7 janvier 2021, il a été question des mesures sanitaires pour lutter contre la Covid-19 qui continue de se propager sur le territoire français. S’il n’y a pas de reconfinement annoncé, le Premier ministre a bien dit qu’il restait une éventualité que l’exécutif ne s’interdisait pas.

Est-ce cette crainte, la peur du virus ou la communication du gouvernement qui ont fait grimper le nombre de personnes désirant le vaccin en France à des niveaux inédits ? Selon le sondage Harris Interactive pour LCI publié après la conférence de presse, 56% des Français veulent désormais le vaccin, contre 45% selon un sondage publié le 9 décembre 2020. Un bond de 11 points qui devrait faire plaisir au gouvernement, ce dernier comptant sur les vaccins pour permettre à la France de se relancer.

Les Français veulent le vaccin… et vite

Outre être désormais la majorité à vouloir le vaccin contre la Covid-19, le sondage ne faisant toutefois pas de différence entre les types de vaccins, les Français sont critiques sur la stratégie vaccinale du gouvernement. Non seulement, selon le sondage LCI/Harris Interactive, ils sont 69% à juger que la campagne de vaccination est trop lente, mais ils sont également 62% à estimer que le vaccin devrait être inoculé en priorité aux personnes volontaires, sans regarder leur âge ou leurs facteurs de risque.

Quant au reconfinement, ils sont pessimistes : 73% estiment qu’une telle éventualité est fort probable. Et elle serait acceptée par 54% des interrogés.










Décideurs

Le malus au poids définitivement adopté par l’Assemblée

BCE : prévision de croissance en zone euro baissée pour 2021

La Cnil épingle Carrefour pour des manquements au RGPD

Black Friday : le report n’interdira pas les promotions sur Internet