Carnets de l'Economie

Un déficit commercial à plus de 5 milliards d’euros en mars




Olivier Sancerre
07/05/2019

La France continue de creuser son déficit avec le reste du monde. Le déficit commercial de la France a continué de se creuser au mois de mars, selon les statistiques des Douanes. Il était même à son plus haut niveau en six mois.


Les échanges commerciaux entre l’Hexagone et le reste du monde montrent que la France importe bien plus qu’elle n’exporte. Ce constat n’est pas nouveau, mais le déficit commercial s’est encore creusé au mois de mars, selon le décompte des Douanes. La balance commerciale a penché dans le rouge de 5,32 milliards d’euros ce mois, une progression importante par rapport à février (4,13 milliards d’euros, un chiffre revu à la hausse). Ce niveau de déficit est le plus élevé depuis six mois, relèvent les Douanes. Sur les trois premiers mois de l’année, le déficit s’affiche à 13,7 milliards d’euros…

Certes, c’est moins qu’au premier trimestre 2018, où le solde négatif des échanges s’était établi à 14,7 milliards. Malgré tout, difficile de pavoiser alors que les importations ont progressé de 3,6% en mars, contre 0,3% seulement en janvier et 0,5% en février. La France a importé 48,5 milliards d’euros de biens en tout genre en mars (+1,7 milliard), pour 43,2 milliards d’euros d’exportations (+0,5 milliard). Dont 3 milliards d’euros uniquement pour Airbus, qui a livré 30 appareils en mars, contre 21 avions en février (1,95 milliard).

La France a davantage importé d’hydrocarbures : le déficit énergétique du pays s’est affiché à 3,2 milliards d’euros, soit 1,2 milliard de plus. Les importations de biens manufacturés s’établissent à 4,1 milliards (contre 3,7 milliards en février). La France accuse un déficit commercial avec l’ensemble des pays : 3,3 milliards avec les pays de la zone euro, 2,77 milliards avec les autres pays de l’UE, et 4,2 milliards avec le reste du monde.