Carnets de l'Economie

Les Carnets de l'Economie

Trois quarts des Français estiment que le numérique transformera leur métier




Anton Kunin
03/05/2018

3/4 des salariés français estiment que d’ici 2030, le travail qu’ils exercent aujourd’hui sera impacté d’une manière ou d’une autre par le développement du numérique, et 8 % pensent même que le numérique entraînera sa disparition.


8 % des salariés estiment que leur emploi disparaîtra d’ici 2030

Le numérique transforme la façon dont nous travaillons, et les Français en sont conscients. Seul 1 salarié sur 4 estime que son travail existera encore en 2030 tel qu’il existe aujourd’hui, révèle un sondage Harris Interactive pour le cabinet de conseil Julhiet Sterwen. Deux tiers estiment qu’il existera encore mais aura subi des modifications, et 8 % pensent qu’il aura été supprimé par le développement du numérique. Les secteurs où les salariés prévoient la plus forte proportion de disparition d’emplois existant aujourd’hui sont ceux de l’industrie (12 %) et de la banque-assurance (14 %), qui devancent nettement le secteur de la distribution (5 %).

À noter que le pressentiment d’une modification lourde ou de la suppression du poste est davantage marqué chez les salariés des grandes entreprises (39 %) que chez les salariés des TPE/PME (30 %).

Le numérique, une opportunité pour plus d’un tiers des salariés

Constat important : les salariés sont deux fois plus nombreux (36 %) à considérer le numérique comme une opportunité à tous les niveaux que ceux qui y voient une menace systématique (18 %). Parmi la moitié de ces derniers, le numérique constitue une menace « pour les salariés de façon générale ». Ce jugement est lié aux conséquences négatives attendues sur l’emploi, car seuls 14 % des salariés pensent que le phénomène va générer plus d’emplois qu’il n’en supprimera. Notons que les salariés du secteur banque / assurances, un secteur touché de plein fouet par l’impact du digital, sont de loin les plus nombreux à penser que leur travail sera impacté par le numérique. Ils sont 89 % à estimer que leur poste aura été modifié, voire supprimé, d’ici 2030.

Près de 6 salariés sur 10 (59 %) ont le sentiment d’être bien accompagnés par leur entreprise dans l’adaptation au numérique. Toujours est-il que les grandes entreprises semblent avoir sensiblement plus de difficultés que les ETI et PME à satisfaire le besoin d’accompagnement digital de leurs collaborateurs.

Ce sondage a été réalisé par Harris Interactive pour Julhiet Sterwen en ligne du 3 au 17 avril 2018 auprès d’un échantillon de 1.000 salariés, représentatif des salariés âgés de 18 ans et plus en France. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et secteur d’activité.






International

Découverte & Lifestyle

Réflexions

L'actu de la RSE