Carnets de l'Economie

Travail : les jeunes veulent avant tout un salaire décent et du temps pour eux




Anton Kunin
28/09/2022

La rémunération, la flexibilité et l’équilibre vie personnelle – vie professionnelle arrivent en tête des priorités des jeunes lorsqu’ils cherchent un emploi, apprend-on d’un sondage Opinionway pour Le Parisien Économie et Indeed.


Les jeunes attachent une grande importance à l’environnement de travail et à l’équilibre vie personnelle – vie professionnelle

On dit souvent que les priorités des Millenials et des jeunes de la Génération Z en matière d’emploi diffèrent radicalement de celles de leurs parents. Comme le montre un sondage réalisé par Opinionway pour Le Parisien Économie et Indeed, c’est effectivement le cas. Si la rémunération (citée par 59% des jeunes) arrive toujours en première position parmi les choses qu’ils recherchent dans un emploi, d’autres facteurs sont eux aussi très souvent cités. Il s’agit de l’environnement de travail (37%), des garanties en termes de flexibilité (37%), de l’équilibre vie personnelle – vie professionnelle (36%) ainsi que de l’intérêt et du sens des tâches et des missions (32%).

Les jeunes attendent aussi des entreprises des engagements environnementaux et sociétaux. 52% des jeunes jugent cela important mais pas prioritaire, et 28% estiment même que c’est prioritaire. Seuls 15% de cette classe d’âge estiment que cela est secondaire.

Une courte majorité de jeunes préfèrent un emploi sans horaires établis

À la différence des générations qui les ont précédés, les jeunes ne semblent plus séduits par des horaires fixes. S’ils pouvaient choisir, les jeunes préféreraient à 53% avoir « un métier sans horaires établis », c’est-à-dire pouvoir travailler sur les créneaux qu’ils souhaitent, « quitte à devoir parfois le faire très tôt le matin ou très tard le soir », révèle le sondage. Fait intéressant : ce sont les femmes et les plus diplômés qui sont les plus à l’aise avec ces horaires souples. Le sondage nous apprend par ailleurs que 72 % des 18-30 ans se disent disposés à travailler le samedi ou le dimanche s’ils peuvent placer un ou deux jours de repos dans la semaine.

Les jeunes sont légèrement majoritaires à imaginer que leur carrière se fera dans différentes entreprises (53%), tandis que 45% déclarent envisager de rester toute leur vie dans la même entreprise, que ce soit pour exercer le même emploi (23%) ou différents métiers (22%). Enfin, alors que 49% envisagent le salariat uniquement, 51% projette un jour de se mettre à son compte, au moins en partie.










Décideurs

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs