Carnets de l'Economie

Transformation de l'ISF en IFI : la réforme semblerait porter ses fruits




Anton Kunin
02/10/2019

La réforme de la fiscalité du capital, opérée au 1er janvier 2018 (suppression de l’ISF et mise en place de l’IFI), a-t-elle permis d’orienter le capital des ménages vers l’investissement en entreprises ? Selon le Comité d’évaluation des réformes de la fiscalité et du travail au sein du think-tank France Stratégie, les premiers éléments semblent le confirmer.


La mise en place de l’IFI a poussé les Français à vendre leur pierre

Chargé par l’exécutif d’analyser l’impact de la réforme fiscale de 2018, le think-tank France Stratégie se veut prudent : pour livrer un verdict en toute impartialité, il faudra attendre quelques années pour voir l’évolution des différents indicateurs. Mais déjà, les premiers éléments laissent penser que la réforme a en effet atteint les objectifs souhaités.

La mise en place de l’Impôt sur la fortune immobilière, a-t-elle poussé certains propriétaires à se séparer de leurs biens (ce qui était l’objectif de cette réforme fiscale) ? À cette question, la réponse est « oui ». La grande majorité des gestionnaires de fortune interrogés par France Stratégie font état de réduction des investissements dans la pierre, mais aussi de cessions (surtout de résidences secondaires). Certains évoquent des donations destinées à alléger le patrimoine immobilier de leurs clients.

En 2018, les Français détenaient davantage d’assurances vie et davantage d’actions en direct

Quid de l’investissement dans les entreprises ? La collecte de l’assurance vie, principal outil au service des particuliers désireux d’investir dans des entreprises, a effectivement augmenté, passant de 8,3 milliards d’euros en 2017 à 22,4 milliards d’euros en 2018, indique la Fédération française de l’assurance. De ces 22,4 milliards d’euros, 11 milliards correspondent d’ailleurs au financement en actions. La détention d’actions en direct a elle aussi progressé, à en juger par la forte progression des dividendes. Cela, après une chute de même ampleur en 2012-2013, au moment où la fiscalité des dividendes s’était trouvée alourdie par la mise au barème de l’impôt sur le revenu (mouvement inverse de la réforme actuelle).

De même, la suppression de la réduction d’ISF pour investissement dans les PME (ISF-PME) ne semble pas avoir conduit à une baisse des investissements dans les PME. Selon France Invest, les fonds de capital-investissement ont levé 18,7 milliards d’euros en 2018, contre 16,5 en 2017, qui constituait déjà un point haut historique. 

















Réflexions
La Revue de Management et de Stratégie est une revue académique, 100% en ligne, spécialisée en sciences de gestion.