Carnets de l'Economie

Tom Enders, patron d’Airbus, invite ses employés à aller voter aux européennes




20/05/2014

Les élections européennes n’intéressent pas les citoyens de l’Union car ils n’en comprennent que très peu l’utilité et ne savent pas ce que font réellement les députés et élus européens dans le cadre de leurs fonctions. Mais ce n’est pas le cas des entreprises qui, elles, comprennent parfaitement les enjeux de ces institutions. C’est le cas d’Airbus Group, l’un des exemples d’une industrie éminemment européenne.


cc/flickr/Niccolo Caranti
cc/flickr/Niccolo Caranti
A défaut de pouvoir intéresser les électeurs via les campagnes précédant les élections, il semblerait que ce soient les patrons qui doivent inciter les employés à aller voter pour ces élections. Car on attend une participation en dessous des 50%, à peine 45%, ce qui serait un véritable échec. Tom Enders, patron d’Airbus Group, a donc pris les devants.

Airbus emploie quelques 130 000 personnes entre la France, l’Allemagne, l’Espagne et le Royaume-Uni. Du coup il est normal que les employés du groupe s’intéressent à la politique de l’Union Européenne. Dans un courrier, que l’AFP a pu se procurer, Tom Enders le rappelle à ses effectifs.

Tom Enders estime que « notre groupe est un magnifique exemple de ce que l’intégration européenne a de meilleur à offrir » et juge donc que le taux d’abstention de 55% attendu pour dimanche 25 mai 2014 est « déprimant ». Surtout « compte tenu de l’importance du Parlement européen et de sa législation, des enjeux pour l’Europe et pour nous tous. »

« Croyez-vus que nous serions parvenus [à devenir un leader du secteur aéronautique et spatial] sans l’intégration européenne et le soutien politique actif de nos gouvernements ? » demande le patron d’Airbus à ses employés.

« Je ne cherche évidemment pas à influencer votre choix électoral, mais je vous encourage tous vivement à aller voter dimanche 25 mai » écrit Tom Enders dans sa lettre.










Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?