Carnets de l'Economie

Rupert Murdoch renonce à racheter Time Warner




06/08/2014

Cela aurait pu être l’une des opérations financières les plus importantes du monde. Le magnat des médias, Rupert Murdoch, fondateur de la 21st Century Fox, a indiqué mardi soir qu’il abandonnait son projet de rachat de Time Warner. Un rêve irréalisable.


@Shutter
@Shutter

Pourtant, tout le monde s’attendait à ce que ce très fin homme d’affaires relance les enchères, à l’ouverture de la Bourse de Wall Street, mercredi matin. Mais mardi soir, dans la soirée, le magnat australien a indiqué qu’il jetait l’éponge. Rupert Murdoch avait proposé 80 milliards de dollars pour racheter Time Warner, principal concurrent de sa société.

 

L’homme d’affaires n’a pourtant pas changé d’avis. Dans le communiqué envoyé mardi soir, Rupert Murdoch maintient que ce rachat était une opération judicieuse pour les deux plus grands studios du monde. Il déplore de plus que le refus essuyé la première fois de négocier avec Time Warner rendait l’opération plus difficile, et impossible à réaliser d’un point de vue amiable. 

 

Mais la principale raison du désistement de Rupert Murdoch est sans doute à chercher ailleurs. En Bourse plus précisément. Le titre de 21st Century Fox est en chute libre depuis un mois. Ce qui rendait l’opération encore plus risquée. La transaction devait, dans l’esprit de Rupert Murdoch, être financée en partie en actions. Pour faire grimper le prix à 85 dollars par action, il aurait fallu que le milliardaire endette davantage le groupe, ce qu’il n’a pas préféré faire. La raison l’a emporté sur le rêve…











Décideurs

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs

France : un « net ralentissement » de l’économie attendu en 2023