Carnets de l'Economie

Retraites : un retard dans l’augmentation de 4%




Paolo Garoscio
09/08/2022

Afin d’aider les retraités, dans le cadre de la lutte contre l’inflation, les parlementaires et le gouvernement ont adopté une hausse des montants des pensions en France. Si elle entre en vigueur dès le 1er juillet 2022, de manière rétroactive, le versement du nouveau montant prend du retard et n’aura pas lieu ce mardi 9 août 2022.


La hausse des pensions décidée trop tard

Les retraités qui espéraient, après les annonces du gouvernement et l’adoption des textes visant à lutter contre l’inflation, en une hausse du montant de leur pension au 9 août 2022, date du versement de la part de leur caisse, seront déçus. Le montant versé sera identique à celui versé un mois plus tôt et ne prendra pas en compte l’augmentation de 4% actée et confirmée.

La raison est simplement technique : la validation du texte a été plus compliquée que prévu, les débats ayant été nombreux, et le Parlement l’a adopté définitivement trop tard. La Caisse nationale d’assurance vieillesse n’a donc pas eu le temps de l’appliquer et de refaire tous les calculs. Si bien que l’Assurance maladie prévient : « Cette revalorisation des retraites s'appliquera à partir de votre retraite du mois de juillet, mais n'interviendra pas sur le paiement du 9 août ».

Pas d’augmentation annoncée pour la complémentaire

Malgré ce retard, l’augmentation de 4% du montant des retraites est bel-et-bien validée, et rétroactive dès le 1er juillet 2022. Ce sera donc le 9 septembre 2022 que les pensions verront leur montant être réellement augmenté, en prenant en compte le délais supplémentaire. Mais attention, cette revalorisation ne vaut que pour les retraites de base des quelque 15 millions de bénéficiaires concernés.

Pour la retraite complémentaire des salariés du privé, qui dépend de l’Agirc-Arrco, aucune annonce d’augmentation n’a été faite. S’il y a une revalorisation, elle sera dévoilée en novembre 2022. Mais en tout cas, il déjà est question d’une possible nouvelle revalorisation des pensions de base au 1er janvier 2023 du fait de l’inflation.










Décideurs

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs

France : un « net ralentissement » de l’économie attendu en 2023