Carnets de l'Economie

Pernod Ricard envisage la suppression de 900 emplois dans le monde




30/07/2014

Le groupe français spécialisé dans la production et la vente de spiritueux et vins a subit de plein fouet le durcissement de la législation anti-corruption en Chine ce qui a entraîné une forte chute du chiffre d’affaires du groupe dans le pays et, de fait, mondial. Afin de pallier ce problème, le groupe envisagerait la suppression de 900 postes dans le monde selon une information dévoilée par le syndicat Force Ouvrière.


cc/flickr/C1ssou
cc/flickr/C1ssou
Les règles anti-corruption en Chine ont été durcies après divers scandales impliquant les plus hautes sphères de l’administration et des sociétés dans le pays. De fait, il est désormais quasiment interdit de faire des « cadeaux » aux représentants du gouvernement ce qui a entraîné une chute des ventes pour tout le secteur des vins et des spiritueux. Selon les premiers chiffres les ventes auraient chuté de près de 18% dans le pays.
 
Comme la Chine représente pas moins de 20% du chiffre d’affaires global du groupe français, l’impact sur Pernod Ricard a été& important ce qui a entraîné la décision de réalisé un plan de restructuration de ses effectifs. Appelé « Allegro », ce plan concernerait 900 personnes dans le monde, dont 165 en France.
 
C’est le syndicat Force Ouvrière qui a dévoilé l’information au journal Les Echos. Pernod Ricard, de son côté, n’a pas confirmé ces chiffres déclarant que le plan de restructuration est encore en discussions avec les partenaires sociaux du groupe.
 
Les détails de ce plan de restructuration devraient être connus lors de la publication des résultats annuels du groupe attendus pour la fin du mois d’Août
 










Décideurs

DieselGate : Volkswagen condamnée pour la première fois en France

Stellantis vs Volkswagen : qui est le premier constructeur européen ?

Des voitures « autonomes » sur les routes anglaises en 2021 ?

Joe Biden confirme son intention d’augmenter les impôts des plus riches