Carnets de l'Economie

Les Carnets de l'Economie

Péages d’autoroutes : vers une hausse plus importante que le niveau de l’inflation




Olivier Sancerre
11/11/2018

Si le gouvernement pensait avoir réussi à calmer la grogne des automobilistes, ces efforts vont plus ou moins passer à la trappe en raison de la hausse plus forte que prévue pour les péages des autoroutes.


Les automobilistes ne sont décidément pas à la fête ces derniers temps. Ils doivent faire face à la hausse des prix à la pompe, mais ils sont loin d’en avoir terminé avec les augmentations : à partir du 1er février, les péages des autoroutes augmenteront au-delà du niveau de l’inflation. C’est la conséquence d’une décision remontant au quinquennat de François Hollande. L’ex président de la République et son gouvernement ont mis en place un plan d’investissement routier en janvier 2017. L’objectif de ce programme est l’amélioration du réseau routier par la création d’échangeurs, d’aires de covoiturages et de zones de protection du milieu naturel.

Ce plan budgété à hauteur de 700 millions d’euros avait été retoqué par l’Arafer, le régulateur du transport routier. Emmanuel Macron et le ministère des Transports en ont revu le mécanisme juridique. Le financement est assuré pour moitié par les collectivités locales, quant à l’autre moitié elle provient… du portefeuille des automobilistes. Le Journal officiel a publié ce 7 novembre les avenants aux contrats de concession pour le dispositif, qui permettront aux gestionnaires des autoroutes d’augmenter leurs péages du niveau de l’inflation plus une majoration comprise entre +0,146% et 0,22%.

Parmi ces opérateurs, APRR et Area sont concernés, tout comme ASF et Escota, qui appartient à Vinci. Le groupe et sa filiale, Cofiroute, engageront 381 millions d’euros de travaux, dont 150 millions provenant des collectivités locales, rappelle un responsable de Vinci au Journal du Dimanche. Le niveau de l’inflation doit lui être fixé par le gouvernement. Les automobilistes ne doivent pas s’attendre à un cadeau ici. Voilà qui tombe au plus mal alors que l’exécutif a multiplié les annonces pour réduire la facture carburant pour les utilisateurs de voitures.


Tags : autoroutes