Carnets de l'Economie

Paris devient la première place boursière européenne




Paolo Garoscio
15/11/2022

La Bourse de Paris a obtenu un succès historique lundi 14 novembre 2022. Selon les données de Bloomberg, à la fermeture, Paris est devenue tout simplement la première place boursière d’Europe. Un succès lié aux bonnes performances des valeurs boursières françaises, mais aussi aux difficultés que connaît l’économie britannique.


Paris numéro un en Europe d’une courte tête

Désormais, entre Paris et Londres, ce sera la guerre pour savoir laquelle des deux deviendra définitivement la première place boursière européenne. Car si selon les données de Bloomberg, lundi 14 novembre 2022, la Ville lumière a pris la première place du podium, elle n’est pas à l’abri de la perdre. La différence entre Londres et Paris tient dans un mouchoir de poche.

Bloomberg estime que la capitalisation boursière de Paris lundi 14 novembre 2022 dans l’après-midi, a atteint 2.823 milliards de dollars. Londres, de son côté, s’établissait à 2.821 milliards. 2 milliards de dollars de différence, donc, ce qui est moins d’un millième de la capitalisation totale. Autant dire que le risque que Londres récupère sa couronne et que les deux places boursières se l’échangent de manière régulière est plus qu’une réalité.

Paris en forte croissance sur la durée

Si le succès de Paris est historique, c’est surtout qu’il aura suffi de quelques années seulement pour que la différence entre les capitalisations s’estompe. En 2016, souligne Bloomberg, la capitalisation total de Londres était 1.500 milliards de dollars supérieure à celle de Paris. Entre la chute de la première et la croissance de l’autre, le classement s’est inversé.

Londres a souffert entre autres du Brexit, qui a durement touché son économie, mais aussi d’une sortie de crise sanitaire plus compliquée qu’en France. Inversement, Paris a connu une explosion de la valeur des capitalisations boursières liées au domaine du luxe, notamment LVMH dont le cours de l’action a quasiment triplé depuis 2017.










Décideurs

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs