Carnets de l'Economie

PIB : chute de 8,3% en France en 2020 selon l’Insee




Paolo Garoscio
29/01/2021

C’est historique… et c’est également moins pire que prévu. L’Insee a publié, le 29 janvier 2021, sa première estimation du bilan de la croissance de la France en 2020. La récession est bien au rendez-vous et la chute du PIB est du jamais vu depuis la Deuxième Guerre Mondiale. Mais, malgré tout, la France s’en sort un peu mieux qu’anticipé.


Le PIB français recule de 8,3% en 2020

Crise sanitaire, double confinement, pandémie qui se poursuit… l’année 2020 aura été historique à plus d’un titre, et l’économie française aura été durement touchée. L’ensemble des institutions, tout comme le gouvernement, s’attendaient donc à une récession historique pour 2020, qui a bien eu lieu. Mais, finalement, ce ne seront ni les 11% de récession annoncés par le gouvernement ni les 9% attendus par l’Insee et la Banque de France, qu’aura connus l’Hexagone.

Selon la première estimation de croissance pour 2020 publiée par l’Insee le 29 janvier 2021, la baisse du PIB français se sera établie à 8,3%. Du jamais vu dans l’histoire moderne, mais mieux que ce qui était attendu. Une petite bonne nouvelle, en somme, alors que la pandémie semble conduire la France vers un premier confinement en 2021.

Le deuxième confinement a moins impacté l’économie que prévu

La croissance Française, durant l’année 2020, a fait le yo-yo avec une première chute de plus de 5% sur un trimestre au premier trimestre 2020 et la chute historique de 13,8% sur un trimestre durant le deuxième trimestre 2020, celui du premier confinement strict, la croissance a rebondi à +18,7% au troisième trimestre, lorsque le confinement s’est terminé. Mais le deuxième confinement du mois de novembre aura une nouvelle fois pesé sur la croissance, avec une baisse de 4% sur un trimestre selon l’Insee.

C’est ce deuxième confinement plus léger, où des pans entiers de l’économie ont pu continuer de tourner bien que ralentis, qui aura sauvé la mise et aura permis à l’économie française de faire un peu mieux que ce qui était attendu. Quant à 2021, l’Insee table sur 3% de croissance sur un trimestre sur les trois premiers mois de l’année et 2% durant le deuxième trimestre. Mais ce sont des estimations qui ne tiennent pas compte du probable reconfinement général que se prépare à annoncer Emmanuel Macron.










Décideurs

DieselGate : Volkswagen condamnée pour la première fois en France

Stellantis vs Volkswagen : qui est le premier constructeur européen ?

Des voitures « autonomes » sur les routes anglaises en 2021 ?

Joe Biden confirme son intention d’augmenter les impôts des plus riches