Carnets de l'Economie

Ouverture à la concurrence : Railcoop compte relier entre elles des villes de province




Anton Kunin
12/01/2022

C’est le big bang sur le marché du transport ferroviaire en France : une compagnie coopérative, Railcoop, compte créer de nouvelles liaisons ferroviaires, que SNCF n’exploite actuellement pas.


Railcoop a désormais le feu vert de l’Autorité de régulation des transports

Comment concurrencer la SNCF ? Si certains transporteurs, tels Transdev, Thello et Trenitalia, jouent sur la ponctualité, la qualité des rames et du service et sur les prix, la compagnie coopérative Railcoop a adopté une approche radicalement différente : elle compte créer des liaisons transversales, relier entre elles des villes de province sans passer par Paris. Fin décembre 2021, cette compagnie a obtenu un agrément de l’Autorité de régulation des transports.

Concrètement, Railcoop a maintenant le feu vert pour préparer l’exploitation de lignes qui relieront la Lorraine à Lyon ou aux Alpes, sans passer par Paris. Selon les informations de France Bleu, les trains relieront Thionville, Metz, Nancy, Toul, Neufchâteau, Culmont-Chalindrey et Dijon, puis bifurqueront soit vers les Alpes et Grenoble, soit vers Lyon et Saint-Etienne. Date de mise en service estimée : 2023 ou 2024.

Le pari de Railcoop : exploiter des lignes qui servent actuellement pour le transport de marchandises

L’exploitation du réseau ferroviaire transversal est en effet un créneau sur lequel SNCF Voyageurs est peu présente, malgré l’existence de lignes ferroviaires un peu partout sur le territoire. Exploitées pour le transport de marchandises certes, ces lignes du réseau secondaires pourraient pourtant voir à nouveau des voyageurs. C’est précisément ce que s’efforce de faire Railcoop.

N’oublions pas que, historiquement, dès ses débuts, le transport de voyageurs en France était l’apanage de plusieurs compagnies ferroviaires, exploitant chacune son réseau de rails, ses destinations, ses propres trains et disposant de sa propre gare à Paris (Gare du Nord, Gare de l’Est…). Alors, quand une compagnie ferroviaire unique, la SNCF, a été créée en 1937, ces réseaux existaient déjà, créer des liaisons transversales du jour au lendemain s’est donc avéré éminemment compliqué. Railcoop va donc s’y essayer avec la création envisagée de deux allers-retours quotidiens entre Thionville et Grenoble ou Lyon, d'une durée de 8 heures de trajet.


Tags : Railcoop, train








Décideurs

CES 2022 : les annulations se multiplient face au variant Omicron

Airbus : Qatar Airways attaque l’avionneur en justice

La hausse du Livret A en 2022 confirmée par Bruno Le Maire

PGE : le remboursement commencera bien en mars 2022