Carnets de l'Economie

Mouna Sepehri, stratège et femme de confiance de Carlos Ghosn




La Rédaction
24/05/2012

Mouna Sepehri est une juriste française née en Iran. Après des études de droit, elle choisit d'embrasser une carrière d'avocate et s'inscrit au Barreau de Paris, mais sa véritable carrière prendra son envol chez Renault où en quelques années, elle deviendra l'un des bras droits de Carlos Ghosn, PDG du Groupe. Il faut dire que Mouna Sepehri a beaucoup oeuvré, pour le développement international de Renault.


Mouna Sepehri, stratège et femme de confiance de Carlos Ghosn
Mouna Sepehri débute sa carrière en 1990 en tant qu'avocate à Paris, puis décide de s'envoler pour New York afin de se spécialiser dans les fusions-acquisitions, ainsi qu'en droit international des affaires. Un choix judicieux qui l'amènera en 1996 à devenir le Directeur Adjoint des affaires juridiques, du Groupe Renault. C'est alors que son ascension fulgurante va commencer. En 2007, elle intègre la Direction déléguée à la Présidence et se voit confier le management des Équipes transverses. En 2009, Mouna Sepehri est nommée à la fois Directeur délégué à la Présidence de l'Alliance Renault-Nissan et Secrétaire du Board. En 2010, elle devient membre du Comité de Pilotage de la Coopération de l'Alliance avec Daimler, et encore une fois, elle fait preuve d'une incroyable polyvalence. Elle met en place les synergies Alliance, coordonne les coopérations stratégiques et supervise de nouveaux projets. Puis en avril 2011, elle succède à Patrick Pélata et devient le bras droit de Carlos Ghosn. Et ce n'est pas un hasard si Mouna Sepehri occupe aujourd'hui un poste des plus gratifiants, car elle a surmonté bien des défis.

Mouna Sepehri est l'un des bâtisseurs de l'Alliance Renault-Nissan conclue en mars 1999. Cette alliance se révèle aujourd'hui un véritable succès. Les chiffres en disent long : entre 1999 et 2010, les ventes cumulées de véhicules passent de 4,9 millions à plus de 7,27 millions d’unités, ce qui permet à l'Alliance de devenir le quatrième constructeur mondial d’automobile en 2010. Outre l'Europe et le Japon, l'Alliance s'impose avec brio sur les grands marchés mondiaux de l'automobile, à savoir : les États-Unis, la Chine, l'Inde et la Russie. Ainsi, l'ascension de Mouna Sepehri montre sa capacité à relever les défis avec brio, et c'est sans grande surprise qu'elle a accepté de devenir Directrice déléguée à la Présidence de Renault. De nouveaux défis l'attendent et elle aura notamment la lourde tâche de gommer la fausse affaire d'espionnage qui a terni la réputation du groupe.

Grâce à sa nomination en 2011, Mouna Sepehri est entrée au Comité Exécutif du Groupe Renault (CEG). Ce Comité, composé de 10 membres, dont elle devient la directrice déléguée, a vu le jour suite à une refonte de la direction du groupe. Désormais, Mouna Sepehri ne rendra des comptes qu'à Carlos Ghosn. C'est dire le degré de confiance qu'il lui accorde, et cela se vérifie également dans l'étendue de ses fonctions. En effet, chez Renault, Mouna Sepehri dirige le secrétariat général (Affaires publiques, Consulting, Responsabilité sociale et Équipes transverses), la direction juridique et la Direction des Services à l'Entreprise. Elle est également en charge de la Stratégie de la Communication du Groupe. Femme de confiance de Carlos Ghosn, elle assurera également la mise en œuvre du plan de développement du constructeur, avec à la clef la commercialisation de 4 nouveaux modèles en 2012.
















Réflexions
La Revue de Management et de Stratégie est une revue académique, 100% en ligne, spécialisée en sciences de gestion.