Carnets de l'Economie

Metro Group veut se scinder en deux




30/03/2016

Le géant allemand Metro group, que la plupart des Français connaissent via les magasins Metro destinés aux professionnels et, pour certains, via la chaîne de magasins d'électronique Saturn qui avait fait une incursion en France il y a quelques années, a annoncé un projet de réorganisation majeur de son activité. Un projet qui devrait déboucher sur la création de deux groupes distincts dont les activités seraient très spécifiques.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Mercredi 30 mars 2016 le patron de Metro Group, Olaf Koch, a annoncé que Metro pourrait bien se scinder en deux. Une opération déjà prévue pour le milieu de l'année 2017 sous réserve de l'acceptation du projet par les actionnaires. Mais Olaf Koch est quasiment certain d'obtenir cet accord puisqu'il a déjà le soutien de trois actionnaires qui, à eux seuls, détiennent plus de 50 % du capital et des droits de vote.

Avec cette fusion Olaf Koch va donc créer deux nouvelles entités : la première sera liée aux magasins Saturn, spécialisés dans l'électronique et de leur version low-cost Media Markt. En crise, ils ont renoué avec la croissance après une grosse réorganisation et devraient devenir un groupe à part côté en Bourse. Avec un chiffre d'affaires de 20 milliards d'euros, ce nouveau groupe sera dirigé par Pieter Hass, déjà à la tête de la branche média et électronique du groupe Metro.

Olaf Koch, de son côté, prendrait la tête du nouveau groupe Metro (la branche électronique abandonnerait ce nom) qui pèse 40 milliards d'euros. 30 milliards sont issus des seuls magasins de distribution grand public. Cette deuxième entité issue de la scission serait également cotée en Bourse.

L'annonce de ce plan de réorganisation a été acclamée à Francfort où le titre Metro a bondit de près de 9 % dans la matinée du mercredi 30 mars 2016.

















Réflexions
La Revue de Management et de Stratégie est une revue académique, 100% en ligne, spécialisée en sciences de gestion.