Carnets de l'Economie

Maîtrise de l’anglais : les Français se classent 32e




Anton Kunin
08/11/2017

Sur les 80 pays non-anglophones étudiés par EF Education First, la France se classe 32e en matière de maîtrise de la langue de Shakespeare par ses citoyens.


Les Français parlent anglais mieux que les Italiens mais moins bien que les Espagnols

Une grande enquête menée à l’échelle mondiale par EF Education First, un réseau de 500 écoles d’anglais présent dans 53 pays, révèle que les Français ont des résultats « moyens » et se classent 32e dans le palmarès mondial et 22e parmi les pays européens, entre l’Espagne et l’Italie. Nos voisins belges et suisses arrivent beaucoup plus haut dans le palmarès européen (10e et 11e respectivement), tandis que la tête du classement européen est occupée par les Pays-Bas, la Suède, le Danemark, la Norvège, la Finlande et le Luxembourg.

Sans surprise, la maîtrise de l’anglais est la plus forte en PACA, région très touristique (54,97 points) et en Ile-de-France (54,81), même si l’Occitanie arrive première (55,51). Aux 3e et 4e places régionales on retrouve le Pays de la Loire (54,75) et le Grand Est (54,17). La maîtrise de l’anglais semble être la plus faible dans la région Centre-Val de Loire (52,19). Selon la même étude, les Françaises maîtrisent l’anglais légèrement mieux que les Français (55,67 points contre 53,28).

Les Européens, champions mondiaux de la maîtrise de l’anglais

Si la maîtrise de l’anglais est la plus forte en Europe (les quatre premiers pays du palmarès mondial sont tous des pays européens, à savoir les Pays-Bas, la Suède, le Danemark et la Norvège), ce n’est pas un hasard. Sur les cinq régions du monde examinées, c'est l'Europe qui présente le plus d'échanges dans l'enseignement supérieur, le plus de mouvements transfrontaliers de professionnels et l'intégration économique la plus complète.

Selon les auteurs de l’étude, les pays européens dont les niveaux de compétence en anglais sont très élevés partagent quelques caractéristiques fondamentales. Premièrement, l'enseignement de l'anglais en tant que langue étrangère est obligatoire pour tous les élèves dès l'école primaire. Deuxièmement, les classes d'anglais, quel que soit le niveau, adoptent une approche communicative plutôt qu'axée sur l'exactitude grammaticale, et de nombreux cours universitaires et programmes d'études utilisent l'anglais comme langue d'enseignement. Troisièmement, les ressortissants de ces pays voyagent beaucoup et bénéficient également d'une exposition quotidienne à l'anglais sur le lieu de travail et à la télévision, qui propose des programmes en langue anglaise rarement doublés.










Décideurs

La CLCV demande le maintien des tarifs réglementés du gaz

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois