Carnets de l'Economie

MTGox va clore son procès à l’amiable




29/04/2014

En faillite depuis qu’elle a subi un vol de bitcoins très importants, la plateforme d’échange de la monnaie virtuelle basée à Tokyo MTGox est sous le coup de plusieurs plaintes et en liquidation judiciaire. Elle pourrait finalement opter pour un accord à l’amiable au Japon afin de rembourser autant que possible ses clients qui ont tout perdu.


cc/flickr/antanacoins
cc/flickr/antanacoins
Dans la plainte collective déposée au Japon et aux Etats-Unis, plusieurs dizaines de milliers de clients de MTGoX ont l’espoir de récupérer une partie de leurs avoirs. La fermeture de la plateforme a en effet annulé tous les portefeuilles électroniques des utilisateurs qui ont tout perdu. Selon son fondateur, le Français Mark Karpelès, MTGoX aurait subi un vol de près de 850 000 bitcoins pour une valeur, au moment des faits,d e quelques 400 millions de dollars.

Le tribunal de Tokyo ne s’est pas encore prononcé sur la possibilité de clore l’affaire à l’amiable mais il y a des chances que cela se produise. De fait, les clients de la plateforme vont donc se partager les avoirs restants de l’entreprise ainsi que des parts dans le capital de la société Sunlot qui a annoncé vouloir reprendre et administrer les avoirs de MTGoX.

Au total, ce sont 200 000 bitcoins, retrouvés par l’entreprise quelques mois après le vol, et 20 millions de dollars qui vont être partagés entre les plaignants. De plus, ces mêmes plaignants détiendraient 16,5% du capital de la société Sunlot.

Néanmoins, le rachat de MTGoX par Sunlot doit encore être approuvé par le liquidateur judiciaire nommé par le tribunal de commerce de Tokyo pour gérer cette affaire. Une fois cette formalité passée, ce sera au tour des cours de justice américaines de valider le rachat de sorte à ce que les clients américains puissent obtenir leur dû.










Décideurs

Jeff Bezos franchit les 200 milliards de dollars de fortune

Bannissement de TikTok aux USA : Zuckerberg impliqué ?

Royaume-Uni : une quarantaine imposée aux voyageurs en provenance de France

Bernard Arnault : grand perdant de la Covid-19 parmi les milliardaires