Carnets de l'Economie

Les soldes d'été commenceront le 15 juillet




Olivier Sancerre
02/06/2020

Les soldes d'été ne débuteront pas à la date habituelle, a confirmé Bruno Le Maire. Les commerçants avaient demandé un report dans le contexte de la crise sanitaire.


Un report validé par Bercy

À l'origine, c'est-à-dire avant que l'épidémie de coronavirus ne vienne paralyser la plus grande partie de l'activité économique en France, la période des soldes d'été devait débuter le 24 juin et se terminer le 21 juillet. Mais le confinement a balayé ces dates : plusieurs fédérations de commerçants ont demandé un report. Après plusieurs semaines de discussions, Bruno Le Maire a pris sa décision : « Les soldes débuteront le 15 juillet et elles dureront quatre semaines », a déclaré le ministre de l'Économie au micro de RTL. Les détaillants, tout comme les grandes enseignes, doivent faire face à plusieurs problématiques post-confinement : réduire le volume de stocks très importants accumulés pendant deux mois et renflouer rapidement une trésorerie au plus bas.
 
Le tout dans un contexte où la consommation ne reprend que progressivement suite au déconfinement débuté le 11 mai. Les commerçants souhaitaient une période de grâce durant laquelle ils pourraient commencer à écouler leurs stocks à des prix qui ne soient pas cassés trop rapidement. Bercy les a entendus : « J'ai tenu à reporter la date des soldes pour tenir compte de la situation des petits commerçants », a commenté Bruno Le Maire, car ce sont eux qui le plus besoin de temps pour reconstituer leur trésorerie.

Vider les stocks et reconstituer la trésorerie

Pour d'autres enseignes, ce report sera peut-être plus difficile à vivre : « Je sais que ça peut poser des difficultés pour d'autres grandes enseignes », a convenu le ministre de l'Économie, « mais je pense qu'il est légitime de soutenir dans ces moments très particuliers ceux qui sont les plus faibles, ceux qui ont les trésoreries les plus menacées ». Le patron de Bercy fait valoir que c'est là une question d'efficacité économique, « mais aussi de justice ».
 
Ce report sera sans doute bien accueilli par les organisations de commerçants qui pourront ainsi préparer les soldes avec une pression en moins sur les épaules. Il reste désormais à voir si les consommateurs seront au rendez-vous, car certaines enseignes, notamment en ligne, n'ont pas attendu les soldes pour commencer à proposer des rabais.










Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?