Carnets de l'Economie

Les salaires augmentent mais moins vite que l'inflation




Olivier Sancerre
03/08/2022

Les salaires vont augmenter en 2022 et 2023, mais moins vite que l'inflation. C'est le principal enseignement d'une étude européenne qui démontre que les salariés français sont les moins bien lotis.


3,1% de hausse en moyenne en 2022

Face à l'inflation et à la pénurie de main d'œuvre, les entreprises n'ont pas d'autre choix que d'augmenter les salaires, non seulement pour garder leurs salariés, mais aussi pour en attirer. Selon l'étude annuelle de WTW (Willis Towers Watson), les augmentations de salaire en France seront de 3,1% en moyenne cette année, et elles augmenteront même à 3,3% en 2023. Un chiffre qui pourrait même être plus élevé compte tenu des anticipations d'inflation et atteindre 3,5%.

Ces hausses des salaires sont sans commune mesure avec ce qui se pratiquait les années précédentes. Entre 2010 et 2019, les augmentations n'ont jamais franchi le seuil des 2,5% par an. En 2020, première année de la crise sanitaire, elles sont même passées sous les 2%. Mais malgré tout, on est loin du niveau de l'inflation qui a dépassé les 6% au mois de juillet !

Inflation plus forte ailleurs

Par ailleurs, les salariés français sont parmi les moins bien lotis puisque les augmentations moyennes des salaires en 2023 seront de 4% au Royaume-Uni, de 3,8% en Allemagne et de 3,6% en Espagne. Dans ces pays toutefois, l'inflation est encore plus élevée : en juillet, elle atteignait 8,5% en Allemagne, 9,4% outre-Manche, ou encore plus de 10% en Espagne.

Les hausses de salaire ne sont pas uniformes. En fonction du secteur d'activité et du poste, le chiffre est différent. Ce sont les professionnels du numérique, des données et de la sécurité informatique qui sont les premiers bénéficiaires. En revanche, la banque de détail, le secteur de l'agroalimentaire, celui du tourisme ainsi que l'hôtellerie-restauration n'offriront pas nécessairement des augmentations de salaire très élevées malgré la pénurie de main d'œuvre.


Tags : salaires








Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?