Carnets de l'Economie

Les Carnets de l'Economie

Les Français font recycler de plus en plus d’appareils électriques




Anton Kunin
18/03/2018

Jamais les organismes chargés de la collecte et du recyclage n’ont collecté autant d’appareils électriques et électroniques qu’en 2017 !


Petits appareils électroménagers : +13,5 % collectés en 2017

Pour ESR, l’éco-organisme né de la fusion d’Éco-systèmes et de Récylum et chargé de la collecte d’appareils électriques en fin de vie, l’année 2017 aura été un excellent « cru » ! En 2017, 533 640 tonnes de déchets de ce type ont été collectés et recyclés, soit plus de 69 millions d’appareils usagés (+3,2 % sur un an en tonnage). Il faut savoir que ce nombre est en progression constante depuis quelques années. Sur la seule année 2017, le nombre de petits appareils a progressé de 13,5 %, et celui du gros électroménager hors froid a augmenté de 8,6 %, notamment grâce à une diversification des canaux de collecte mise en place depuis 2014. La collecte des gros appareils de froid a quant à elle augmenté de 5,8 % en 2017.

Sur les téléphones, ESR annonce un taux de collecte très encourageant de 50 %. Ce taux est en croissance par rapport à 2016, mais est toujours inférieur à l’objectif réglementaire français de 52 %... ce qui ne l’empêche pas d’être supérieur à l’objectif européen de 45 % ! Sur l’année 2017, ce sont 4 500 téléphones qui ont été collectés.

Les écrans cathodiques disparaissent progressivement des foyers français

Le taux de collecte des écrans cathodiques est quant à lui en baisse de 31,4 %. Globalement stable depuis plusieurs années, leur collecte a connu « un pic de déstockage massif et exceptionnel » lors du passage à la TNT en 2016, ce qui explique la faiblesse des stocks restants chez les particuliers.

À l’occasion de ce bilan 2017, ESR fait également savoir qu’il a su convaincre de s’engager dans une démarche de qualité et de traçabilité approfondies, des entreprises de recyclage de métaux et des opérateurs de broyage. Cette démarche a permis d’aboutir à 432 contrats signés. S’agissant de ses projets pour 2018, ESR compte renforcer sa coopération avec les pouvoirs publics afin de lutter contre les transferts transfrontaliers illégaux d'appareils.