Carnets de l'Economie

Les Carnets de l'Economie

Le surpeuplement, une réalité pour 2,6 millions de ménages en France




Anton Kunin
31/01/2018

8,6 millions de Français étaient touchés par le surpeuplement en 2013, dont 934 000 vivaient en surpeuplement « accentué », alerte la Fondation Abbé Pierre dans son rapport annuel sur le mal-logement.


Le surpeuplement « accentué » a progressé de 17,2 % en 7 ans

En déclin sensible pendant des décennies, le surpeuplement connaît une recrudescence inquiétante ces dernières années, alerte la Fondation Abbé Pierre, qui consacre un chapitre entier à ce phénomène dans son rapport annuel 2018. En 2013 (données les plus récentes que la Fondation a pu obtenir), 2,66 millions de ménages (soit 8,5 %) vivaient dans une situation de surpeuplement. De ces 2,66 millions, 393 000 étaient locataires du secteur « libre », 790 000 des locataires de logements sociaux, 465 000 des propriétaires ou accédants à la propriété et 350 000 des personnes logées en hôtel, meublé ou sous-locataires.

Le nombre de Français concernés par le surpeuplement a nettement progressé entre 2006 et 2013, puisque 7 656 000 personnes vivent désormais dans un logement en surpeuplement « modéré » (contre 6 865 000 en 2006, soit une hausse de 11,5 %), et 934 000 personnes en surpeuplement « accentué » (contre 797 000 en 2006, soit une hausse de 17,2 %).

1 logement HLM sur 6 abrite un ménage en surpeuplement

Le parc locatif privé est le segment du marché immobilier qui accueille le plus grand nombre de ménages en surpeuplement. À Paris par exemple, on estime que près de 7 000 chambres de service avec une surface inférieure à 9 m² sont occupées à titre de résidence principale. Par ailleurs, les familles nombreuses habitant dans cette région subissent une double peine, puisqu’elles sont 57,3 % à vivre en surpeuplement, contre 40 % en France métropolitaine.

Le parc HLM comporte également de nombreuses situations de surpeuplement : toutes régions confondues, 776 000 ménages sont concernés, soit 16,8 % des locataires du parc social. Parmi eux, près de 72 800 sont en surpeuplement accentué. Le parc HLM est le secteur qui a connu la hausse la plus importante de ménages en surpeuplement, passant de 15,1 % à 16,8 % entre 2006 et 2013 (soit +1,74 point, contre +0,41 point dans le parc locatif privé).






International

Découverte & Lifestyle

Réflexions

L'actu de la RSE