Carnets de l'Economie

Le seuil de 1.000 milliards en Bourse dépassé par Alphabet




Paolo Garoscio
17/01/2020

L’année 2020 commence sur les chapeaux de roue pour Alphabet, la holding née de Google en 2015, puisqu’elle entre dans le club très fermé des entreprises cotées en Bourse à New York ayant réussi à dépasser le cap des 1.000 milliards de dollars de capitalisation. Une réussite possible grâce à une croissance quasiment insolente.


L’action Alphabet à 1.450 dollars

Pixabay
Pixabay
Lorsqu’en août 2015 Google annonce la création d’Alphabet en tant que sa maison-mère, l’objectif était simple : clarifier les résultats financiers de toutes les entreprises du groupe. Jusqu’alors, en effet, c’était le moteur de recherche Google qui chapeautait toutes les activités, ce qui faisait du tort à l’entreprise : elle subissait, dans ses comptes, les pertes liées aux projets de recherche pure et le lancement de nouvelles entités, forcément déficitaires au départ.

Avec la création d’Aphabet, les actionnaires ont pu y voir plus clair et remarquer que l’entreprise Google est toujours très rentable. C’est cette rentabilité qui a fait passer le cours de l’action Alphabet de 700 dollars en août 2015 à 1.450 dollars le 16 janvier 2020. Son cours a plus que doublé en moins de cinq ans permettant au géant de passer le cap des 1.000 milliards de capitalisation boursière.

Un premier succès pour Sundar Pichai

Le franchissement de ce cap est également une confirmation du choix du nouveau PDG de l’entreprise, Sundar Pichai, catapulté début décembre 2019 de PDG de Google à PDG d’Alphabet. La nomination suit la volonté des deux fondateurs de Google, Sergey Brin et Larry Page, de prendre du retrait et se consacrer à des projets plus technologiques, laissant la gestion pure à leur homme de confiance.

Mais si Alphabet a réussi un premier exploit en 2020, elle n’est pas la première entreprise à atteindre ce seuil : Apple, Microsoft et Amazon ont également passé ce cap, même si Amazon est redescendue à 938 milliards de dollars de capitalisation début 2020. Des GAFAM, seule Facebook n’a pas encore atteint ce niveau : le groupe fondé par Mark Zuckerberg a de fortes chances d’être le prochain dans la liste.

 










Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?