Carnets de l'Economie

Le moteur de recherche français Qwant bouleverse son organigramme




Olivier Sancerre
09/01/2020

Le moteur de recherche français Qwant se recapitalise… et change de président. Éric Léandri, un des cofondateurs du groupe, quitte la direction exécutive.


Nouveau tour de table

La Banque des Territoires, détenue par la Caisse des Dépôts, et le groupe Axel Springler participent au tour de table en vue de recapitaliser Qwant. À eux deux, selon les informations de l'AFP, ils détiennent déjà 35% de l'entreprise, et ils ont décidé de « renouveler leur confiance et se sont engagés à participer à un nouveau tour de table qui sera finalisé courant février », indique le communiqué sans donner plus de précisions sur les chiffres. Selon la Caisse des Dépôts, le moteur de recherche est entré dans une phase de développement « tout à fait positive ». Qwant se distingue des autres moteurs de recherche, et tout particulièrement de Google, par son modèle économique.

Alors que Google exploite les données des internautes pour afficher de la publicité ciblée, Qwant n'utilise aucun traçage de l'utilisateur ; les publicités s'affichent simplement en fonction des mots clé recherchés. Le débat sur la confidentialité des données et le respect de la vie privée battant son plein depuis plusieurs années, cette position du moteur français devrait lui permettre de gagner des parts de marché : selon les études, Qwant possède entre moins de 1% et 4% du marché français de la recherche sur internet.

Éric Léandri quitte la direction exécutive

L'entreprise a bénéficié au second semestre d'une progression « commerciale et d'audience », se réjouit-elle dans le communiqué, tandis que son développement technologique a amélioré la fiabilité de ses résultats en ligne. Un point capital pour un moteur de recherche, et ce qui est parfois reproché à Qwant. Par ailleurs, la société est aussi une création française, un « élément de souveraineté nationale », c'est ce qui explique aussi l'investissement de la Caisse des Dépôts.

Ce tour de table implique des changements en profondeur à la tête de Qwant. Éric Léandri, qui a cofondé le groupe en 2013, quitte la direction exécutive. Il est remplacé par Jean-Claude Ghinozzi, qui gérait les ventes et le marketing jusqu'à présent. Léandri, qui reste un des principaux actionnaires de Qwant, ne s'éloigne guère puisqu'il prend la tête du nouveau comité stratégique et scientifique en charge de définir les orientations scientifiques et technologiques de la société.