Carnets de l'Economie

Le déficit s’est encore accentué au premier semestre 2021




Anton Kunin
11/08/2021

Le déficit budgétaire de la France s’établit à 131,3 milliards d’euros au 30 juin 2021, contre 124,9 milliards d’euros à fin juin 2020.


Les aides massives aux entreprises ont entraîné le solde budgétaire de l’État dans le rouge

L’épidémie de Covid-19 se poursuit, et l’économie peine à se rétablir. Au premier semestre 2021, le déficit de la France s’est encore aggravé, passant à 131,3 milliards d’euros contre 124,9 milliards d’euros un an plus tôt. À cela, il y a plusieurs explications. Tout d’abord, les dépenses du budget général s’inscrivent en hausse à 224,2 milliards d’euros contre 198,5 milliards d’euros à fin juin 2020.

Cette augmentation tient principalement aux dépenses engagées par le gouvernement pour répondre à la crise sanitaire et soutenir l’économie, notamment les 15,9 milliards d’euros supplémentaires pour financer le fonds de solidarité pour les entreprises et les 600 millions d’euros supplémentaires pour le renforcement exceptionnel des participations financières de l’État.

Les recettes fiscales en hausse au premier semestre 2021

Bonne nouvelle cependant : les recettes budgétaires ont quelque peu augmenté, passant à 137,7 milliards d’euros contre 125,8 milliards d’euros à fin juin 2020. Cette hausse des recettes budgétaires est attribuable principalement à la hausse des recettes fiscales (130,1 milliards d’euros contre 120,8 milliards d’euros à fin juin 2020), soit une hausse de 9,3 milliards d’euros).

S’y ajoutent des recettes non fiscales, elles aussi en hausse (2,7 milliards d’euros par rapport à fin juin 2020). Cette amélioration est attribuable à l’augmentation du produit des participations de l’État (+1,8 milliards d’euros), explique Bercy. Mauvaise nouvelle cependant : le produit des amendes et sanctions diminue de 1,8 milliards d’euros.










Décideurs

La CLCV demande le maintien des tarifs réglementés du gaz

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois