Carnets de l'Economie

Les Carnets de l'Economie

Le bâtiment en petite forme en 2018




Anton Kunin
21/03/2019

Sale temps pour le secteur du bâtiment : en 2018, les ventes de logements neufs ont reculé de 1,9% en France. Celles des maisons individuelles se sont même effondrées de 10%, révèle la Fédération française du bâtiment dans son bilan annuel.


Les ventes de logements neufs reculent dans la quasi-totalité des régions

Décidément, dans le secteur du bâtiment, la conjoncture ne donne pas à se réjouir ! Selon les chiffres de la Fédération française du bâtiment, les ventes de logements neufs ont reculé de 1,9% en 2018. Et l’année 2019 ne s’annonce pas meilleure : les mises en vente comptabilisées sur 2018 affichent un recul de 3,9%. Les zones B2 et C tirent, de loin, le mouvement, avec -15,3% en 2018, et même -57,2% en glissement annuel au quatrième trimestre 2018.

En termes de ventes des promoteurs, seules quatre régions ressortent encore en territoire positif : l’Ile-de-France (+10,1%), la Normandie (+8,2%), le Grand-Est (+2,7%) et la Bretagne (+1,4%). À l’opposé, on relève les plus forts replis, au-delà de 10%, en Corse et sur la façade atlantique. Les ventes de maisons individuelles, qui ont plongé de 10% en moyenne nationale en 2018, ont chuté de plus de 16% en Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes et Normandie.

Dans le bâtiment, la hausse des prix de vente ne suit pas celle des coûts

Pour Jacques Chanut, le président de la Fédération française du bâtiment, ce repli du secteur est la conséquence directe de la dégradation de l’environnement institutionnel depuis le 1er janvier 2018 (suppression de l’APL accession, réduction de moitié de la quotité de PTZ neuf en zones B2 et C, suppression de l’accès au Pinel en zone B2, mise en place de la RLS et hausse de la TVA à 10% dans le logement social).

Et si les ventes de logements sont en petite forme, la santé financière des entreprises du bâtiment se dégrade elle aussi. Malgré une amélioration des prix (+1,8% sur les trois premiers trimestres de 2018), les coûts des entreprises du bâtiment ont progressé de 2,6% sur la même période.