Carnets de l'Economie

« La France est à l’euro près » prévient Bruno Le Maire




Victoire de Fonclare
27/09/2022

Lundi 26 septembre 2022, le ministre de l’Économie présentait le projet de loi de finances pour 2023, en insistant sur le fait qu’aucune nouvelle dépense ne sera faite si elle n’est pas « financée à l’euro près ».


1% de croissance en 2023, un objectif pour le gouvernement

Le budget 2023 de la France est calculé à l'euro près.
Le budget 2023 de la France est calculé à l'euro près.
Malgré le contexte économique difficile, entre inflation record et crise énergétique, le gouvernement mise sur une croissance d'1% en 2023. Pourtant, l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) parie plutôt sur une croissance relative de 0,6%. Un doute que ne remet pas en cause le ministre de l'Économie. « Les incertitudes n'ont jamais été aussi grandes, c'est vrai pour la France et pour toutes les nations européennes », ajoutant que « la France est à l'euro près ». 

Le ministre de l'Économie veut « tracer une ligne rouge ». Gabriel Attal, ministre délégué aux Comptes publics, affirme que « le budget que nous vous présentons aujourd'hui est un budget de protection ». Insistant aussi sur le tournant que la France prend dans les énergies fossiles, Bruno Le Maire croit à cette croissance d'1%. 

Une augmentation des dépenses publiques

« Nous accueillerons donc les propositions d'économies avec le plus grand intérêt, les nouveaux impôts avec méfiance et les dépenses nouvelles avec circonspection », argue Bruno Le Maire devant les journalistes. Alors que l'hiver s'annonce difficile pour les Français, le ministre de l'Économie a présenté son budget pour 2023 et celui-ci est en hausse. Les dépenses publiques augmentent de 21,7 milliards d'euros (sans compter la charge de la dette), une hausse de 6,6% par rapport à 2022. 

Le budget alloué à l'écologie passe ainsi de 6 à 31 milliards d'euros. Du côté de l'immigration, 113 millions d'euros supplémentaires sont prévus pour créer davantage de places d'accueil pour les réfugiés. Pour le salaire des enseignants, ce sont 935 millions d'euros qui sont alloués, pour un total de presque 2 milliards prévus pour l'Éducation nationale en 2023. Enfin, le bouclier tarifaire est maintenu en raison de l'augmentation de tarifs, estimée à 15%. 45 milliards sont donc prévus pour aider les Français pendant cette période. 


Tags : budget








Décideurs

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs