Carnets de l'Economie

La Fnac aussi veut ouvrir le dimanche




30/10/2013

Après Bricorama, Leroy Merlin et Castorama, c'est au tour de la Fnac de demander à ouvrir ses magasins le dimanche.


La Fnac et la SNCF se lancent également dans la brèche du travail du dimanche.
La Fnac et la SNCF se lancent également dans la brèche du travail du dimanche.
Le patron de la Fnac, Alexandre Bompard, a demandé, ce mercredi, de pouvoir, lui aussi, ouvrir ses magasins le dimanche, "là où la demande est forte". Comprenez, une ouverture des magasins Fnac en Ile-de-France.

Interrogé sur BFM Radio, il a déclaré "pouvoir avoir la l'attitude d'ouvrir le dimanche, pas tous les dimanches, pas dans les 11à magasins de la Fnac, mais dans les magasins où il y a une demande forte". Cette ouverture le dimanche pourrait bien faire remonter les bénéfices du distributeur de produits culturels et technologiques, en chute libre depuis des mois.

"C'est vraiment un sujet sur lequel il faut vraiment libérer les énergies" a-t-il également ajouté, rappelant que son enseigne fait face à une tendance à la baisse de ses principaux marchés depuis trois ans.

Alexandre Bompard s'exprimait sur le sujet, après que la justice ait autorisé mardi les enseignes Leroy Merlin et Castorama à rouvrir leurs magasins d'Ile-de-France. La SNCF a également fait la même demande que le distributeurs de produits technologiques et culturels.

A ce sujet, et selon le PDG de la Fnac, les clients et les salariés de l'enseigne seraient favorables à une telle mesure. Les organisations syndicales également. Une telle demande des enseignes va définitivement forcer le gouvernement à avancer sur la question, s'il ne veut pas se retrouver dans un imbroglio encore plus fort que celui causé par l'affaire Leroy Merlin et Castorama.










Décideurs

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs

France : un « net ralentissement » de l’économie attendu en 2023