Carnets de l'Economie

L’autorité de la Concurrence italienne épingle Ryanair et Easyjet




17/02/2014

Les deux compagnies low-cost ont été frappées par l’autorité de la concurrence en Italie qui s’était intéressée à leurs cas. Notamment, c’est au niveau de la vente d’assurances complémentaires pour les billets qui poserait problème, les deux compagnies ne permettant pas assez facilement le remboursement des clients et ne donnant pas assez de détails concernant les contrats.


cc/flickr/Pauls Imaging
cc/flickr/Pauls Imaging
Au total, l’Antitrust, l’Autorité de la Concurrence italienne, a donné 1,05 million d’euros d’amendes dont 850 000 euros pour Ryanair et 200 000 euros pour Easyjet. En cause : les pratiques anticoncurrentielles sur le remboursement des billets pour les voyageurs ayant souscrit à une assurance lors de leurs achats.

Pour l’Autorité de la Concurrence, Ryanair et EasyJet se sont rendues coupables de manquements aux niveaux des informations données aux voyageurs sur ces assurances. Les situations couvertes par la garantie n’étaient pas clairement énoncées et la franchise trop élevée par rapport au prix du billet. « De plus, il n’est expliqué nulle part que le remboursement ne couvre pas les taxes et les frais aéroportuaires ».

Pour l’Antitrust, l’absence de ces informations claires est trompeuse pour le consommateur et l’induisent à faire un choix pour une offre commerciale « qu’ils n’auraient pas prise » si toutes les informations avaient été à sa connaissance.

Un autre détail : afin d’obtenir le certificat de non utilisation du service nécessaire pour obtenir  le remboursement auprès de l’assurance, les deux compagnies faisaient payer les clients entre 12 et 20 euros en plus d’utiliser un numéro surtaxé.

Toutes ces pratiques ont entraîné, pour l’Antitrust, un désistement généralisé de la part des voyageur à demander le remboursement ce qui prouverait que ces pratiques ont été également mise en place dans ce but.

Les deux compagnies ont 30 jours pour communiquer à l’Autorité de la concurrence les mesures qu’elles comptent prendre pour résoudre ces problèmes. Easyjet a déjà entamé les modifications nécessaires ce qui explique pourquoi son amende est moins élevée que celle de Ryanair.










Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?