Carnets de l'Economie

L’OFCE s’attend à une forte baisse du pouvoir d’achat en France




Paolo Garoscio
10/06/2022

Au centre des inquiétudes des ménages, le pouvoir d’achat devrait faire l’objet d’une loi visant à le protéger annoncée pour après les législatives . Une bonne nouvelle pour les Français qui risque toutefois de ne pas suffire à éviter que le scénario avancé par l’OFCE ne se concrétise. Or, pour le pouvoir d’achat, les prévisions sont très mauvaises.


Une baisse inédite du pouvoir d’achat depuis 10 ans

Dans sa dernière publication rendue publique le 9 juin 2022, l’Observatoire Français des Conjonctures Économiques annonce que le pouvoir d’achat en France en 2022 va chuter comme rarement vu depuis des décennies. La baisse estimée atteint 0,8% sur un an et il s’agirait alors de la deuxième baisse la plus importante depuis le début des années 90.

Seulement au lendemain de la crise des subprimes de 2008-2009, via les mesures prises par le gouvernement français entre 2012 et 2013, le pouvoir d’achat aura baissé plus. À ce moment-là, selon l’OFCE, la baisse avait atteint 1% sur un an. Depuis, la tendance était plutôt à la hausse, jusqu’à ce que la guerre en Ukraine s’ajoute aux problèmes liés à la pandémie de Covid-19.

Une inflation qui aurait pu être bien plus élevée

La baisse du pouvoir d’achat des ménages français est, sans surprise, liée à la hausse des prix à la consommation. L’OFCE s’attend à une inflation de 4,9% pour l’année 2022, ce qui est plus élevé que le scénario dégradé de la Banque de France qui table sur 4,5%. L’Observatoire s’attend donc à une inflation qui restera élevée tout le long de l’année 2022, ce qui est conforme aux prévisions du gouvernement.

Mais les Français échappent au pire, justement grâce aux mesures anti-inflation mises en place ou annoncées. Sans celles-ci, dont la plus emblématique est la ristourne sur le carburant à la pompe, l’inflation en France aurait dépassé les 7% en 2022.










Décideurs

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs