Carnets de l'Economie

L'Arcep lance une plateforme pour se plaindre des opérateurs




Olivier Sancerre
18/10/2017

Tous les clients d'un opérateur mobile ont eu un jour à faire face à un problème ou à un litige sur un service proposé ou une prestation qui n'a pas été au rendez-vous. L'Arcep, le régulateur des télécoms, a ouvert un cahier de doléances en ligne.


Les opérateurs sont sous la pression de l'Arcep. Le gendarme du marché de la téléphonie a ainsi lancé une plateforme en ligne, jalerte.arcep.fr, sur laquelle les clients des opérateurs pourront signaler les difficultés rencontrés avec un service : couverture mobile inexistante ou insuffisante, un raccordement qui tarde, ou encore des prélèvements effectués alors que la ligne est résiliée. Et d'autres avanies encore qui peuvent avoir lieu : les réseaux sociaux sont plein de témoignages de difficulté entre les utilisateurs et leur opérateur.

L'Arcep, qui a dévoilé le mois dernier un site qui précise la couverture mobile de chaque opérateur, veut forcer ces derniers à prendre leurs responsabilité en matière de service rendu. Selon le mot du président de l'Autorité Sébastien Soriano, ce nouveau site web a aussi vocation de défouloir pour les clients des opérateurs. Néanmoins, l'Arcep — qui reçoit 7 000 réclamations chaque année — ne peut résoudre le problème que l'on peut rencontrer avec un opérateur. Pas question de transformer le gendarme des télécoms en service client !

Toutefois, les informations glanées par cette plateforme de signalement nourriront un rapport annuel qui servira à mieux comprendre les dysfonctionnements du marché. L'Arcep ne s'interdit pas, par ailleurs, à mettre en place un classement des mauvais élèves en matière de téléphonie. De quoi mettre un peu plus la pression sur leurs épaules et surtout, assurer le meilleur service possible.


Tags : téléphonie








Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?