Carnets de l'Economie

Katerina Savvaidou, ancien cadre de PwC, à la tête du fisc grec




24/06/2014

Le départ inattendu de l’ancien patron du fisc grec, Harry Theoharis, avait jeté une ombre de doute sur la reprise de la Grèce. Notamment car la régularisation des entrées fiscales du pays est une des pierres qui soutiennent l’attribution des aides internationales au pays méditerranéen. Athènes ne pouvait donc pas traîner afin de ne pas trop inquiéter les créanciers du pays. Mais avec cette nouvelle nomination, la confiance devrait revenir.


cc/Flickr/archer10
cc/Flickr/archer10
Parmi les conditions pour l’attribution des quelques 240 milliards d’euros de fonds de sauvetage attribués à la Grèce par l’Union Européenne et le Fonds Monétaire International (FMI) il y avait la mise en place de réformes structurelles importantes au niveau fiscal. En Grèce, en effet, la fraude fiscale ou à l’Assurance Maladie étaient communes, à tel point que tous les habitants de l’île de Kalymnos se faisaient passer pour aveugles.

Les réformes avaient été engagées mais en juin 2014 le patron du fisc, Harry Theoharis, avait donné sa démission. Officiellement pour des raisons personnelles, mais nombre de personnes estimaient que le gouvernement l’aurait poussé à la sortie ne le considérant pas assez efficace. En tout cas, l’annonce de sa démission a fortement inquiété les créanciers du pays.

Athènes n’a donc pas traîné et a trouvé un remplaçant issu du monde des affaires : Katerina Savvaidou. Âgé de 42 ans, l’avocat a tenu des places importantes dans la finance internationale en étant conseiller privé, y compris pour le ministère des Finances d’Athènes. Mais, surtout, il est un cadre senior de PricehouseCoopers en Grèce, ce qui lui permet d’avoir une vision de la fiscalité et des finances à la fois internationale et locale. De quoi rassurer les esprits.

La nomination, annoncée par le gouvernement, doit encore obtenir l’aval du Conseil des Ministres, mais cela ne semblerait être qu’une formalité.










Décideurs

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois

La BCE augmente de nouveau ses taux directeurs