Carnets de l'Economie

Gaz naturel : baisse de la demande en Europe en 2022, baisse aussi de la facture ?




Paolo Garoscio
01/02/2022

La demande en gaz naturel devrait progresser assez modestement dans le monde, et carrément reculer en Europe cette année. Un espoir pour le pouvoir d'achat des consommateurs, mis à mal par la flambée des prix de l'énergie.


L'Europe consomme moins de gaz naturel

Pixabay/Magnascan
Pixabay/Magnascan
Les ménages qui se chauffent et cuisinent au gaz, ainsi que les entreprises qui en ont une grosse utilisation, ont eu la mauvaise surprise de devoir payer des factures beaucoup plus élevées depuis l'an dernier. C'est le contrecoup du rebond de l'économie suite à la levée des restrictions sanitaires : la demande a explosé, faisant flamber les marchés.

Selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), la consommation mondiale de gaz naturel a rebondi de 4,6% en 2021, ce qui est « plus du double » du déclin de la demande enregistré en 2020. À court terme, l'évolution de la demande dépendra de la rigueur hivernale : l'hémisphère nord est encore en pleine saison de chauffage, comme le relève l'organisation.


 

Des renouvelables en forme

Mais sur le reste de l'année, l'AIE prévoit un ralentissement de la croissance du marché du gaz naturel, en raison des cours plus élevés et d'une croissance économique plus faible. Par ailleurs, les tensions sur l'offre pourraient diminuer avec le retour graduel des capacités qui étaient à l'arrêt. Un espoir pour les consommateurs et le pouvoir d'achat ? L'Agence prévoit en tout cas un recul important en Europe en 2022 : la demande gazière devrait en effet baisser de 4% cette année, soit un total de 527 milliards de mètres cubes (mmc), contre 552 mmc l'an dernier.

En Europe, les énergies renouvelables sont en forte hausse, comme le relève l'Agence. Et le charbon est plus compétitif à cause de la hausse des cours du gaz, bien que cette énergie soit très polluante. En tout, l'AIE prévoit une hausse modérée (+0,9%) de la demande en gaz naturel dans le monde, avec 4.148 mmc. La production sera un peu plus élevée avec 4.191 mmc, soit 1,6% de plus.



 










Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?