Carnets de l'Economie

Les Carnets de l'Economie

Frais bancaires : la hausse s’estompe




Anton Kunin
26/03/2019

Après trois années consécutives de hausse, les frais bancaires diminuent légèrement en 2019. Ce renversement de tendance s'explique par la baisse du prix de la gestion des comptes sur internet, l'apparition de nouveaux packages bancaires plus abordables et la stabilisation des frais bancaires du quotidien, nous apprend le comparateur Panorabanques.com.


Aucune augmentation des frais de tenue de compte en 2019

En 2019, les Français laisseront à leur banque 215,10 euros en frais en moyenne, contre 217,30 euros en 2018, révèle le comparateur Panorabanques.com. Une petite victoire pour les consommateurs donc, même si cette baisse est, somme toute, minime.

Comment expliquer ce moindre appétit des banques ? Tout d’abord, l’arrivée des néo-banques a obligé les banques traditionnelles à réfléchir à deux fois avant d’augmenter leurs frais. Les frais de tenue de compte sont ainsi restés stables, à 23 euros en moyenne… alors même que 6 banques en ligne sur 7 n’en facturent pas. Les choses évoluent plus vite sur le plan de la gratuité de l’accès à la gestion des comptes sur Internet : seules 14 banques le facturent encore, contre le double en 2018 et 49 en 2015. Preuve qu’il s’agit d’un vestige du passé, en 2019 97% des Français sont dans une banque qui ne facture pas ce service, contre 89% en 2018.

Des packages toujours moins chers

Autre raison qui explique cette légère baisse globale des frais bancaires : les packages s’allègent. L’Offre Standard du Crédit Mutuel du Sud Ouest n’intègre par exemple plus l’assurance perte et vol des moyens de paiement, grâce à quoi son prix avec une carte classique passe de 84 à 59,76 euros. Même tendance à la Société Générale, où le package Jazz (102 euros par an) a été remplacé par le package Sobrio (82,80 euros).

Quant aux frais de dépassement de découvert, ils subissent une augmentation très légère (+10 centimes par rapport à 2018). Les cotisations des cartes restent stables pour les cartes à débit immédiat et baissent de 20 centimes pour les cartes à débit différé.