Carnets de l'Economie

En 2019, la France a dépensé toutes ses recettes annuelles le 4 novembre




Anton Kunin
04/11/2020

En 2019, la France a épuisé toutes ses ressources annuelles 58 jours avant la fin de l’année, a calculé l’Institut économique Molinari.


En 2019, l’État français a vécu 58 jours sans ressources

Si le déficit budgétaire est un chiffre largement connu (73 milliards d’euros en 2019), appréhender son évolution et en particulier le rythme auquel il s’enfonce chaque année n’est pas forcément évident. Pour permettre aux décideurs politiques mais aussi au grand public de mieux visualiser la réalité, l’Institut économique Molinari a entrepris de calculer toutes les recettes de l’État français sur une année (en l’occurrence 2019), puis les échelonner par parts égales sur 365 jours. En partant du principe que les comptes d’un État doivent être à l’équilibre, les économistes de l’Institut ont ensuite superposé à ces recettes « quotidiennes » des dépenses d’un montant équivalent. Comme on sait que le budget de la France est déficitaire, l’équilibre devait nécessairement s’interrompre à un moment. En 2019, c’est donc le 4 novembre qu’est tombée cette date.

Cette représentation mentale purement théorique permet de rendre compte de la gravité du déficit budgétaire. En sachant que ce « doomsday » est tombé le 4 novembre, on peut dire que notre pays a vécu les 58 jours restants de l’année sans ressources, en finançant ses dépenses uniquement par emprunt.

Le déficit public de la France est 4 fois plus élevé par rapport à la moyenne de l’UE

Sur fond des autres pays européens, la France fait d’ailleurs figure de mauvais élève. En 2019, les pays de l’Union européenne ont dépensé leurs recettes annuelles le 17 décembre en moyenne, soit un écart de 43 jours avec la France. Mieux encore, 12 États ont même terminé l’année avec un budget excédentaire.

Depuis 2013, la date du « doomsday » de la France ne fait d’ailleurs qu’avancer, gagnant 7 jours en six ans. Cela, alors même que sur la même période, les pays de l’Union européenne résorbaient en moyenne leurs déficits de 25 jours. Fin 2019, le déficit public de la France était 4 fois plus élevé (3% du PIB) par rapport à la moyenne de l’Union européenne (0,8% du PIB).










Décideurs

Pour Moody’s, la Russie a fait défaut sur sa dette souveraine

Elon Musk accusé d’avoir gonflé le cours du DogeCoin

Une hausse de prix à venir pour les abonnements Canal+

GreenYellow : la stratégie gagnante de Jean-Charles Naouri ?