Carnets de l'Economie

Éducation financière : 1 élève sur 4 est incapable de comprendre les questions relatives à l’argent




Anton Kunin
28/05/2017

Un quart des adolescents de 15 ans peinent à prendre même les décisions les plus simples concernant l’argent, tandis que seul 1 sur 10 comprend des sujets complexes comme l’impôt sur le revenu, révèle une étude de l’OCDE.


Les adolescents gagnent de l’argent mais ne peuvent pas toujours le gérer

En moyenne, dans les pays de l’OCDE ayant participé à l’enquête, 64 % des élèves gagnent de l’argent dans le cadre d’une activité formelle ou informelle, notamment en travaillant en dehors du temps scolaire ou en occupant un emploi informel occasionnel, tandis que quelque 59 % des élèves reçoivent une allocation ou de l’argent de poche. Par ailleurs, 56 % des élèves sont titulaires d’un compte en banque.

Cependant, il arrive souvent que les connaissances nécessaires pour gérer cet argent leur manquent. Tous ne comprennent pas le fonctionnement d’un compte ou d’une carte bancaire ou d’un crédit à la consommation, certains ont des difficultés à comprendre une facture de magasin.

Les connaissances financières vont de pair avec les performances scolaires en général

De manière générale, les élèves ayant une bonne culture financière ont également de bons résultats dans les évaluations du PISA portant sur la lecture et les mathématiques. À l’inverse, les élèves possédant des compétences financières rudimentaires ont plus de risques d’obtenir des résultats médiocres dans les autres matières évaluées par le PISA. L’étude révèle également que l’écart de culture financière entre garçons et filles est beaucoup plus faible qu’en lecture ou en mathématiques. Sans surprise, les élèves plus avantagés sur le plan socio-économique obtiennent des scores beaucoup plus élevés que ceux issus d’un milieu défavorisé. À statut socio-économique équivalent, les élèves autochtones se classent mieux que les élèves immigrés.

En France, les connaissances portant sur les finances personnelles ne sont pas enseignées dans le cadre de la scolarité : seuls des cours d'économie et de gestion sont disponibles aux enfants de 15-16 ans. Ce fait inquiètera sans doute quand on considère le fait qu'une bonne culture financière est un prérequis à l'éradication de la pauvreté, la cohésion sociale et l'épanouissement d'une société riche et apaisée.










Décideurs

La CLCV demande le maintien des tarifs réglementés du gaz

RATP : la grève des conducteurs s’annonce suivie, le trafic « très perturbé »

Canal+ conforté par la justice dans son conflit avec TF1

CVAE : la taxe supprimée, mais en deux fois